1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. "Revenge porn", la cyber-vengeance des ex qui inquiète les Anglo-saxons
1 min de lecture

"Revenge porn", la cyber-vengeance des ex qui inquiète les Anglo-saxons

Au Royaume-Uni, le parlement est en train de débattre d’une loi qui ferait du “revenge porn”, la vengeance par le porno, un délit à part entière.

Un homme surfe sur internet à Pékin, le 15 juin 2009 (archives). AFP / FREDERIC J. BROWN
Un homme surfe sur internet à Pékin, le 15 juin 2009 (archives). AFP / FREDERIC J. BROWN
Crédit : AFP
"Revenge porn", la revanche des ex qui inquiète les Anglo-saxons
00:59
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Diffuser sur internet, les réseaux sociaux, ou sur papier, des photos ou des vidéos sexuellement explicites de son ex-partenaire, sans son consentement, pour se venger d'une relation qui s'est mal terminée, voila le "revenge porn". Une tendance qui a vu le jour au États-Unis et qui grandit au Royaume-Uni où 149 plaintes ont été enregistrées par la police, sur 2 ans et demi. Mais seulement 6 ont donné lieu à une réponse judiciaire

Un phénomène qui atteint surtout les femmes

Ce sont surtout les femmes qui sont victimes du "revenge porn". Ce peut-être une photo ou une vidéo que le couple a pris ensemble. Ou bien des éléments que la compagne a envoyé de son plein grès à son compagnon. Mais une fois la relation terminée, le partenaire décide d’humilier son ex en partageant ces images sexuellement explicites à son entourage ou au grand public. 

Il y a même des sites internet dédiés à recevoir ce genre photo comme MyEx.com. Et certains anciens partenaires vont encore plus loin en agrémentant les photos des coordonnées de leurs victimes en même temps. Résultats, certaines jeunes femmes ont aussi reçus des menaces de viol par exemple, et avouent ne plus oser sortir de chez elle.

Un scandale avant la legislation

Au Royaume-Uni, des individus de tout âge ont été victimes du "revenge porn". C’est justement après que des enfants âgés de 11 ans aient fait l’objet de ces représailles que le gouvernement a pris les choses en main. Le parlement est en train de débattre d’une loi qui ferait du “revenge porn” un délit à part entière. Si la loi passe, toute personne partageant ce type d’image serait passible de 2 ans de prison ferme. Certaines associations estiment que ce n’est pas assez : elles aimeraient que le "revenge porn" soit considéré comme un crime sexuel.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/