2 min de lecture Rennes

Rennes : ivre, il tente de semer la police à 150km/h avec son bébé à l'arrière

Interpellé après une course-poursuite avec les forces de l'ordre, le chauffard de 34 ans avait déjà été condamné six fois pour conduite en état d'ivresse.

Un gang de voleurs de vélos démantelé dans le Val-de-Marne
Un gang de voleurs de vélos démantelé dans le Val-de-Marne Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Christophe Chafcouloff
Christophe Chafcouloff

Selon ses propres dires, il a "pris bêtement le risque de prendre le volant". Un homme de 34 ans a été jugé par le tribunal correctionnel de Rennes pour s'être livré à une course-poursuite avec les forces de l'ordre dans la soirée de mercredi 19 août. Détails : son taux d'alcoolémie dépassait les 3g d'alcool dans le sang, et il n'était pas seul dans son véhicule. Assis à l'arrière, son fils d'un an a bien malgré lui pris part au rodéo, qui s'est terminé par une interpellation.

Comme le rapporte Ouest-France, le chauffard venait d'achever une après-midi alcoolisée en compagnie d'un ami lorsqu'il a quitté au volant de sa voiture un centre commercial au sud de la ville. Avertie par des membres de la sécurité du site, la police tente d'appréhender l'individu qui refuse d'obtempérer. S'ensuit alors une course-poursuite sur la rocade de Rennes, où le conducteur atteint les 150km/h, dans une zone où la limitation de vitesse est fixée à 90. Au bout de 15 kilomètres de rodéo urbain, la course folle s'achève lorsque les forces de l'ordre parviennent à arrêter le véhicule. À son bord, les policiers trouvent le conducteur, mais plus surprenant, son garçon d'un an, installé sur la banquette arrière.

Des problèmes d'alcoolisme connus

Au cours du procès, la mère de l'enfant a pris la défense de son ancien compagnon en expliquant ne pas comprendre "ce qui s'est passé". "Mon ex-conjoint fait la fête de temps en temps, mais c'est un bon papa" a t-elle justifie, avant de demander un suivi pour le prévenu, déjà condamné six fois pour conduite en état d'ivresse

"Je ne lui en tiens pas rigueur" a assuré la jeune femme. "Je veux juste qu’on l’oblige à se soigner pour son problème d’alcool". En dépit des explications fournies, le chauffard a écopé de douze mois d'emprisonnement dont quatre ferme. Il a d'ores et déjà commencé à purger sa peine, en partant en prison après l'énoncé du verdict.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rennes Faits divers Ouest
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants