1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Référendum en Grèce : Tsipras a-t-il eu raison ou fait une erreur stratégique ?
2 min de lecture

Référendum en Grèce : Tsipras a-t-il eu raison ou fait une erreur stratégique ?

REPLAY INTÉGRAL - La Grèce est au bord du défaut de paiement, alors que son Premier ministre a annoncé vendredi soir la tenue d'un référendum sur les exigences de ses créanciers...

Florence Cohen
Florence Cohen
Référendum en Grèce : Tsipras a-t-il eu raison ou fait une erreur stratégique ?
31:42

On refait le monde avec :
- Rokhaya Diallo, fondatrice de l'association Les Indivisibles,
- Olivier Mazerolle, directeur de la rédaction de La Provence,
- Yves Thréard, directeur adjoint de la rédaction du Figaro,
- Christian Menanteau, éditorialiste économique sur RTL.

Grèce : un référendum sur les propositions des créanciers

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a annoncé vendredi soir la tenue, dimanche 5 juillet, d’un référendum sur les propositions des créanciers de la Grèce. Cette décision risque en effet de précipiter le pays vers le défaut de paiement et la sortie de l'euro. Le chef du gouvernement grec a également annoncé hier soir la fermeture temporaire des banques dès ce lundi et l'instauration d'un contrôle des capitaux.

Alexis Tsipras a-t-il eu raison dans son coup de poker ?

Christian Menanteau estime qu'après cette annonce choc du Premier ministre grec, il y aura un nouveau rendez-vous avec un allègement et un report de remboursement, qui sera probablement repoussé jusqu'à 2072 ou 2075. Pour lui, Alexis Tsipras a joué une carte forte que les Européens auraient tort de ne pas prendre.

À lire aussi

"Il faut construire l'Europe sur cet échec car un deuxième dossier de ce type est en vue", a souligné l'éditorialiste économique sur RTL.

Si on n'arrive pas à bien régler le problème grec, on va avoir le chantage britannique au prochain truc.

Christian Menanteau, éditorialiste économique sur RTL.

Yves Thréard, quant à lui, pense que la stratégie de Tsipras est assez particulière. Cependant, il doute fort que ce référendum ait lieu. "Personne ne se pose la question de savoir comment on peut organiser aussi rapidement un référendum en Grèce", a-t-il souligné. Il a encore ajouté que personne ne connaît la question qui a été soumise et votée au Parlement grec.

"D'ici à la fin de la semaine, ils se trouveront peut-être à se mettre d'accord, et là on est dans une partie de poker menteur, de chantage, mais seule la chancelière allemande aura la solution pour dire la vérité", a affirmé le directeur adjoint de la rédaction du Figaro.

Angela Merkel dit 'ja' (ndlr : oui) ou 'nein' (ndlr : non), en fonction de ce qu'elle sent de son opinion publique.

Yves Thréard, directeur adjoint de la rédaction du Figaro
RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/