1 min de lecture Faits divers

Pyrénées-Atlantiques : une collégienne déclenche un fumigène en classe

Cinq élèves d'un collège d'Oloron-Sainte-Marie ont été hospitalisés après qu'une adolescente ait déclenché un fumigène pendant un cours de technologie.

Des fumigènes aux couleurs du drapeau français sur les Champs-Élysées (illustration)
Des fumigènes aux couleurs du drapeau français sur les Champs-Élysées (illustration) Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Cinq collégiens ont été hospitalisés lundi 7 mai dans l'après-midi à Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques), sans que leur état ne soit jugé inquiétant, et une quinzaine d'autres ont été incommodés par un "fumigène artisanal" déclenché en classe par une élève, a-t-on appris de sources concordantes. 

Vers 15h30, l'adolescente de 14 ans a déclenché en classe de technologie le fumigène qu'elle avait réalisé elle-même, sans autre mobile apparent a priori que de l'avoir vu sur internet et la curiosité de "voir ce que cela faisait", a-t-on précisé de source judiciaire. 

Devant la fumée et l'odeur dégagées, l'enseignante a immédiatement ouvert les fenêtres puis fait évacuer la classe. "Certains avaient mal aux poumons et une élève a ressenti l'apparition de plaques sur les bras", a expliqué l'enseignante au site internet de la République des Pyrénées. 

Pas d'inquiétude quant à l'état des élèves

Treize élèves et l'enseignante ont été pris en charge sur place par les pompiers, mais cinq élèves, plus sérieusement incommodés, ont été conduits vers les hôpitaux de Pau et Oloron pour être examinés. Leur état n'inspirait en fin de journée pas d'inquiétude, a précisé le parquet de Pau. 

À lire aussi
Un gendarme (illustration) hérault
Hérault : fausse alerte attentat dans un lycée à Lunel

Une enquête a été ouverte pour blessure involontaire et violation manifestement délibérée d'une obligation de prudence, et confiée à la gendarmerie d'Oloron. L'adolescente à l'origine de l'incident a été entendue par les gendarmes et laissée en liberté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Pyrénées-Atlantiques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants