1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Procès du 13 novembre : un rescapé raconte le "moment hors du temps" qui a suivi le verdict
1 min de lecture

Procès du 13 novembre : un rescapé raconte le "moment hors du temps" qui a suivi le verdict

Après dix mois d’audience, la cour d’assises spéciale a condamné les vingt accusés à des peines allant de 2 ans d’emprisonnement à la perpétuité. Arthur Dénouveaux, rescapé du Bataclan et Président de Life for Paris, explique qu'il a fallu "digérer collectivement" ce verdict.

Arthur Dénouveaux était l'invité de RTL.
Arthur Dénouveaux était l'invité de RTL.
Crédit : RTL
Arthur Dénouveaux, rescapé du Bataclan et Président de Life for Paris, était l'invité de RTL
00:07:37
Arthur Dénouveaux, rescapé du Bataclan et Président de Life for Paris, était l'invité de RTL
00:07:37
Yves Calvi_
Yves Calvi

Invité de la matinale de RTL ce jeudi 30 juin, Arthur Dénouveaux, rescapé du Bataclan et président de l’association Life for Paris, s'est dit "un peu K.O" après l’annonce du verdict du procès du 13 novembre. "Il a fallu digérer le verdict collectivement et ça on l’a fait jusqu’aux heures du petit matin", explique-t-il.

"Tout le monde s’est retrouvé dans la brasserie en face du palais de justice entre gens libres, un moment étrange, entre gens hors du temps", a-t-il précisé, avec la présence "des parties civiles et de leurs avocats" mais aussi celle, plus surprenante, "des accusés libres et de leurs avocats". "Un moment très étrange", selon lui, "un peu suspendu hors du temps qui a montré l’empathie qui montre l’empathie qui a été générée par ce procès". S'il n'a pas pris les accusés libres dans ses bras, Arthur Dénouveaux dit avoir "vu beaucoup de parties civiles le faire". "Je leur ai serré la main et leur ai souhaité bonne chance pour la suite", a-t-il dit. 
 
Plus largement, le rescapé retient de ces dix mois d'audience "la force de la Justice" et "sa capacité à mettre dans la même salle des gens qui devraient avoir de la colère les uns envers les autres et finalement à sortir cette colère, à l’expurger et à la transformer en un moment juste". Arthur Dénouveaux a par ailleurs dit qu'il comprenait la volonté de certains rescapés d'aller à la rencontre de Salah Abdeslam pour comprendre ce qui avait pu le mener à commettre de tels actes. "Il ne s'agit pas de le pardonner, il ne s'agit pas de faire autre chose que de se dire qu'il est humain", a-t-il estimé. Selon lui :"Lui parler, ce n'est pas l'excuser".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur