1 min de lecture Procès

Procès "Charlie" : l'homme qui a fourni des armes à Amedy Coulibaly témoigne

Dans le cadre du procès des attentats de janvier 2015, la Cour d'assises spéciale a entendu, jeudi 1er octobre, un trafiquant lillois cité comme témoin. L'homme a importé en France les armes qui ont servi à Amedy Coulibaly.

Anne Le Henaff
Anne Le Henaff édité par Valentin Deleforterie

Jeudi 1er octobre, une masse de muscles s'appuie à la barre, devant la Cour d'assises spéciale de Paris. L'homme a importé les armes dont s'est servi Amedy Coulibaly. Il a le crâne rasé, une barbe blanche qui dépasse du masque et un pantalon kaki avec des poches blanches sur les côtés.

"Quand on vend des armes, c'est dans quel but ?", interroge le président. "Je réponds à la demande de passionnés et de chasseurs", assure Claude Hermant. "Des fusils d'assaut pour les chasseurs, il y en a assez peu", lui rétorque le magistrat. 

Claude Hermant importe les armes désactivées de Slovaquie. Il affirme qu'il ne les remet pas lui-même en état de fonctionner. "De toute façon, dans ce monde de voyous, on se rejette les responsabilités. On met un brouillard dessus", note le président.

Claude Hermant indique qu'il fait surtout ça pour la France. Il est "indic" pour les gendarmes, qu'il aide à infiltrer des réseaux de braqueurs roubaisiens. "Quand ils ne sont pas arrêtés, ça fait des Coulibaly. Ça fait 17 morts en deux jours", accuse le président. 

À lire aussi
Maître Richard Malka, avocat de "Charlie Hebdo", le 2 septembre 2020 au Tribunal de Paris terrorisme
"On ne peut pas être en même temps Obono et 'Charlie Hebdo'", dit l'avocat du journal

"C'est un énorme loupé. J'y pense tous les jours", répond le trafiquant en haussant les épaules. L'homme a déjà été condamné pour trafic d'armes par le passé.

Quel rôle ont joué les autres accusés qui sont dans le box ? Là encore, c'est le brouillard.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Procès Attentats à Paris Armes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants