1 min de lecture Justice

Prisons : la ministre de la Justice va recevoir les organisations syndicales

Nicole Belloubet, la ministre de la Justice va tenter de désamorcer la crise sociale qui touche les personnels de surveillants pénitentiaire. La situation est bloquée entre syndicats et administration.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi
>
La colère des gardiens de prisons s'amplifie Crédit Image : Mehdi FEDOUACH / AFP | Crédit Média : Raphaël Vantard | Durée : | Date : La page de l'émission
Raphaël Vantard et Nicolas Skopinski

La ministre de la Justice Nicole Belloubet recevra lundi "l'ensemble des organisations syndicales" pour reprendre le dialogue après le rejet des propositions du gouvernement et alors que les surveillants sont appelés au "blocage total" des prisons.

"La ministre de la Justice souhaite reprendre immédiatement le dialogue. C'est la raison pour laquelle elle recevra, dès ce jour, l'ensemble des organisations syndicales représentatives", a annoncé le ministère dans un communiqué.

Alors que les surveillants des 188 établissements en France sont appelés à un "blocage total" à partir de 6h pour faire entendre des revendications salariales et sécuritaires, Nicole Belloubet a indiqué en appeler "à la responsabilité de chacun afin que la sécurité et le fonctionnement des établissements pénitentiaires soient assurés".

À lire aussi
Jean-Claude Romand lors de son procès en 1996 faits divers
Jean-Claude Romand, de l'"imposture" au quintuple meurtre familial

Solidarité aux surveillants

La ministre réaffirme également "son soutien et sa solidarité aux surveillants victimes d'agressions graves et intolérables" et dit mesurer "les difficultés et les risques auxquels ils sont confrontés à chaque déplacement qu'elle effectue, depuis son entrée en fonction, dans les centres pénitentiaires".

Les agressions à répétition alimentent la colère des gardiens de prison qui jugent leur profession dangereuse, mal payée et mal considérée. C'est l'agression de surveillants par un détenu jihadiste à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) le 11 janvier qui a mis le feu aux poudres. Depuis, une série d'agressions dans plusieurs établissements du pays a ravivé le sentiment de ras-le-bol.

La semaine dernière, parallèlement à la mobilisation des gardiens dans toute la France, l'Ufap-Unsa (majoritaire) et la CGT-Pénitentiaire ont participé à des négociations avec le gouvernement, mais elles ont refusé samedi de signer le "projet d'accord" qui en est sorti.
Le syndicat FO n'a quant à lui pas participé aux négociations.

Cliquez sur les points rouges pour afficher les informations liées aux agressions de surveillants de prison depuis le 1er janvier 2018.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Prisons Grève
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791932871
Prisons : la ministre de la Justice va recevoir les organisations syndicales
Prisons : la ministre de la Justice va recevoir les organisations syndicales
Nicole Belloubet, la ministre de la Justice va tenter de désamorcer la crise sociale qui touche les personnels de surveillants pénitentiaire. La situation est bloquée entre syndicats et administration.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/prisons-la-ministre-de-la-justice-recevra-lundi-les-organisations-syndicales-7791932871
2018-01-22 01:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/TqcacVb9pnv-iVxL-VA7SA/330v220-2/online/image/2018/0115/7791836668_les-surveillants-de-la-prison-de-gradignan-en-colere-le-15-janvier-2018.jpg