1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Prêtre tué en Vendée : qui était le Père Olivier Maire ?
2 min de lecture

Prêtre tué en Vendée : qui était le Père Olivier Maire ?

VU DANS LA PRESSE - Le Père Olivier Maire, âgé de 60 ans et assassiné en Vendée ce lundi 9 août, était le référent des 26 centres de la congrégation des Montfortais.

Des gendarmes rassemblés sur le lieu où Olivier Maire, un prêtre catholique Français, âgé de 60 ans, a été assassiné à Saint-Laurent-sur-Sèvre, en Vendée, le 9 août 2021. (Illustration)
Des gendarmes rassemblés sur le lieu où Olivier Maire, un prêtre catholique Français, âgé de 60 ans, a été assassiné à Saint-Laurent-sur-Sèvre, en Vendée, le 9 août 2021. (Illustration)
Crédit : SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP
Camille Guesdon

"Sa mort est une grande perte" a déclaré Bruno Retailleau, le sénateur LR de la Vendée. Olivier Maire, un prêtre de 60 ans, est décédé après avoir reçu de multiples coups à Saint-Laurent-sur-Sèvre en Vendée, ce lundi 9 août. Une enquête pour homicide volontaire a été ouverte. La garde à vue du suspect a été levée pour "incompatibilité avec son état de santé" dans la soirée. Souffrant de troubles psychiatriques, il a été conduit à l'hôpital pour y être soigné.


Le Père Olivier Maire, né le 19 novembre 1960, présenté comme un prédicateur universel et un humaniste discret, était le référent des 26 centres de la congrégation des Montfortais. Il était aussi le guide spirituel de la dizaine de prêtres de la maison de Saint-Laurent-sur-Sèvre, où il était arrivé il y a une trentaine d'années. Supérieur provincial, il gérait donc toutes les communautés de la congrégation en France.

Il était toujours prêt à rendre service, aider les plus démunis.

Jean-Claude Chupin, responsable de l'Association montfortaise pour le pèlerinage de Lourdes

"Il était toujours prêt à rendre service, aider les plus démunis. Il était très estimé ici", a témoigné l'un de ses proches, Jean-Claude Chupin, responsable de l'Association montfortaise pour le pèlerinage de Lourdes. L'émotion est vive à Saint-Laurent-sur-Sèvre car le Père Olivier Maire était apprécié. "Quand ma voisine est venue me le dire tout à l'heure, j'ai pleuré" raconte Chantal, une paroissienne de 72 ans, "je suis encore touchée parce que je n'aurais jamais cru que ça puisse arriver ici, dans une ville sainte". La veille de sa mort, le prêtre donnait un récital d'orgue devant un public conquis. Il était aussi, et surtout, un grand théologien. 

François Jacolin, l'évêque de Luçon (Vendée), qui le connaissait "depuis peu longtemps", a assuré sur BFM TV qu'il s'agissait d'un "homme de cœur", "généreux" et "bienveillant".

Sa mort témoigne de la bonté de ce prêtre.

Bruno Retailleau
À lire aussi

Ce drame a fait réagir de nombreuses personnalités politiques,dont Bruno Retailleau qui connaissait bien le Père Olivier Maire : "Sa mort témoigne de la bonté de ce prêtre que je connaissais bien et dont j'avais pu apprécier la profondeur de la foi. Sa mort est une grande perte."

"On perd une personne de grande valeur"

Le père Santino Brembilla, supérieur général des Pères montfortains et ami de la victime, l'a présenté, ce lundi 9 août sur BFTMV, comme "un religieux d'une grande valeur" et "un spécialiste de la spiritualité des montfortains". Il a notamment ajouté : "C'est un drame pour nous. On perd une personne d'une grande valeur, un confrère qui a fait beaucoup pour notre congrégation".

Pour l'heure, une enquête pour "homicide involontaire" a été ouverte. Elle a été confiée à la section de recherches de Nantes et à la brigade de recherche de la gendarmerie de la Roche-sur-Yon.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/