2 min de lecture Justice

Pourquoi Bernard Squarcini et Christian Flaesch sont en garde à vue

ÉCLAIRAGE - Les deux anciens grands flics ont été placés en garde à vue mardi dans une enquête judiciaire ouverte notamment pour trafic d'influence. Christian Flaesch, libéré mardi, est convoqué devant le juge "aux fins de mise en examen".

Bernard Squarcini l'ancien directeur central du renseignement intérieur français
Bernard Squarcini l'ancien directeur central du renseignement intérieur français Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et AFP

L'affaire pourrait faire des remous au "36". Depuis lundi 26 septembre, l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices" s'intéresse à Bernard Squarcini et Christian Flaesch. Le premier, ancien patron du renseignement intérieur, passe sa seconde nuit en garde à vue, mardi 27 septembre, dans le cadre d'une enquête ouverte pour trafic d'influence, violation du secret et compromission du secret défense en lien avec le groupe LVMH. La garde à vue de Christian Flaesch, ancien patron de la police judiciaire, a quant à elle été levée mardi dans la soirée. Mais celui qui est aujourd'hui directeur général sûreté-sécurité du groupe Accor est convoqué à une date ultérieure devant le juge d'instruction "aux fins de mise en examen", selon une source proche de l'enquête.

Ils ne sont cependant les seuls. Comme l'a révélé Le Monde, deux cadres de la sécurité du groupe de luxe LVMH ont également été placés en garde à vue lundi et mardi, ainsi qu'un fonctionnaire de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), la structure que dirigeait Bernard Squarcini jusqu'à ce qu'il soit écarté de ses fonctions en mai 2012, après l'arrivée de la gauche au pouvoir.

Connu pour sa proximité avec Nicolas Sarkozy, il s'était alors lancé dans le privé, en fondant une société de conseil en sécurité, Kyrnos. Dans ce contexte, Bernard Squarcini a travaillé pour LVMH. Il est alors soupçonné d'avoir fait jouer ses contacts pour obtenir certaines informations en 2013. A-t-il fait appel à Christian Flaesch, alors à la tête de la police judiciaire parisienne, pour avoir des éléments sur une enquête conduite par le parquet de Paris après une plainte d'Hermès ? Voilà la question à laquelle tente de répondre les enquêteurs aujourd'hui alors que le géant LVMH est accusé d'avoir manœuvré en secret.

À lire aussi
Un policier agresse un détenu au tribunal de Paris (vidéosurveillance) faits divers
Les actualités de 7h30 : un policier accusé de violences en garde à vue

Squarcini, un as du renseignement

L'enquête dans laquelle Bernard Squarcini est en garde à vue se nourrit également d'écoutes téléphoniques ordonnées dans un autre dossier. Dans certaines conversations, en avril 2013, l'ancien numéro un de la DCRI semble rechercher des informations sur l'enquête pour fraude fiscale visant Jérôme Cahuzac pour les transmettre à ses interlocuteurs, dont le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, Michel Gaudin, raconte Le Monde. Ce dernier a été interrogé dans le cadre d'une audition libre mais n'a pas été placé en garde à vue.

Une perquisition avait déjà eu lieu en avril dernier chez Bernard Squarcini, notamment dans le cadre de l'enquête sur les accusations de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Le premier patron de la direction centrale du renseignement intérieur lors de sa création en 2008, aujourd'hui âgé de 60 ans, a été longtemps considéré comme un as du renseignement. Mais sa réputation a été écornée par des accusations de "cabinet noir", qu'il a réfutées. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Bernard Squarcini Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785016409
Pourquoi Bernard Squarcini et Christian Flaesch sont en garde à vue
Pourquoi Bernard Squarcini et Christian Flaesch sont en garde à vue
ÉCLAIRAGE - Les deux anciens grands flics ont été placés en garde à vue mardi dans une enquête judiciaire ouverte notamment pour trafic d'influence. Christian Flaesch, libéré mardi, est convoqué devant le juge "aux fins de mise en examen".
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/pourquoi-bernard-squarcini-et-christian-flaesch-sont-en-garde-a-vue-7785016409
2016-09-27 19:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/bFUToQ4k_-n4qEllWxNj7A/330v220-2/online/image/2016/0705/7783972694_000-par6782253.jpg