1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Patrick Henry, le détenu le plus connu de France
2 min de lecture

Patrick Henry, le détenu le plus connu de France

PORTRAIT - Il y a 40 ans, Patrick Henry était condamné à la prison à perpétuité pour le meurtre du petit Philippe Bertrand. Aujourd'hui atteint d'un cancer foudroyant, il demande sa libération pour raison médicale.

Patrick Henry (à gauche), le meurtrier du petit Philippe Bertrand, est emmené par les policiers après son arrestation, le 18 février 1976
Patrick Henry (à gauche), le meurtrier du petit Philippe Bertrand, est emmené par les policiers après son arrestation, le 18 février 1976
Crédit : AFP
Patrick Henry, le détenu le plus connu de France
02:09
Isabelle Choquet

Il est le détenu le plus connu de France mais aussi, sans doute, le plus mystérieux. On sait ce qu'il a fait bien sûr. Patrick Henry, c'est un tueur d'enfant, sauvé de la guillotine par Robert Badinter. "Vous ne le regretterez pas", c'était sa promesse d'alors. Et c'est vrai qu'en prison, il a toujours été un détenu modèle. Courtois, méticuleux limite maniaque... Un bon frère qui appelle sa sœur tous les dimanches après avoir fait le ménage dans sa cellule.

Un bon élève qui se remet aux études. Il n'a qu'un CAP de cuisinier. En quinze ans, il décroche le bac scientifique, un DEUG de science et structure de la matière, un DUT d'informatique et une licence mathématique. Il travaille, à l'imprimerie ou dans des ateliers d'informatique. "Chaque jour, j'ai préparé ma sortie". C'est ce qu'il dira une fois libéré.

Car oui, Patrick Henry a été libéré. Liberté conditionnelle en 2001, après 25 ans de détention. Il vit à Caen, il travaille chez un imprimeur. Au début, il se fait tout petit. Mais très vite il redevient le "petit flambeur de province" qu'il a toujours été. Il s'achète deux voitures, un scooter, un beau costume... Son pécule de prisonnier y passe et son petit salaire ne suffit plus. Et c'est alors que resurgit l'obsession de Patrick Henry, ce qui a fait de lui un meurtrier, la soif de l'argent. C'est la rechute... D'abord un vol dans un magasin de bricolage. Puis il se fait pincer en Espagne avec 10 kilos de cannabis. "Comme si c'était plus fort que lui", dit un magistrat.

Un homme froid, contrôlé, peu critique

Mais est-il dangereux, Patrick Henry ? Même les psychiatres ont du mal à le dire. La dernière expertise en 2015 le décrit comme un homme froid, contrôlé, peu critique envers lui-même. Ils redoutent une récidive. Pour son amie Martine, il est juste maladivement pudique. "Il n'a pas la faculté d'attendrir", dit-elle.

À lire aussi

Mais difficile d'oublier le jeune homme qui réclamait face caméra la peine de mort pour le meurtrier du petit Philippe Bertrand. Avec le corps caché sous le lit.  Aujourd'hui encore, il n'en parle pas. Ni remord ni regret. A sa dernière libération, il a dit à Martine : "Tu sais, je n'ai vu qu'un mort dans ma vie, c'est mon grand-père". C'est tout ? Et il a dit: "Oui", sans hésiter. La justice se prononcera mardi prochain sur la libération de Patrick Henry.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/