1 min de lecture Police

Pascal Praud : "Le 36 est au 36ème dessous"

REPLAY / ÉDITO - Soupçonné de "fuites", le patron de la PJ parisienne est en garde à vue. On a l'impression d'être dans un polar des années 70, avec les bons et les méchants flics.

Pascal Praud Le Praud de l'info Pascal Praud
>
Pascal Praud : "Le 36 est au 36ème dessous" Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Les auditeurs ont la parole - Praud
Pascal Praud Journaliste RTL

Flic ou voyou. Le film de Georges Lautner est sorti en 1978. "Marie Laforêt interroge Jean-Paul Belmondo et lui demande à quoi il joue", narre Pascal Praud. "Au gendarme et voleur. Je joue une mi-temps dans chaque camp", répond l'acteur dans la voix du journaliste.

"Rien n'a changé !", lance Pascal Praud. La PJ, le 36 : "Nous sommes dans la mythologie du polar". À l'époque, Lautner et Audiard avaient imaginé le divisionnaire Stanislas Borowitz, qui vient enquêter sur ses collègues. Il appartient à la "police des polices". On le surnomme "le blanchisseur".

"Vois-tu Achille, la police a changé. Le commissaire Bertrand, pourri jusqu'à l'os, se fait descendre par les inspecteurs Rey et Massard, également pourris jusqu'à l'os", dit Bébél dans le film. "Et bien nous y sommes : le 36 au 36ème dessous", constate Pascal Praud.

Nous sommes dans la mythologie du polar

Pascal Praud
Partager la citation

"Je m'amuse, mais c'est une drôle d'année quand même : affaire de viol et de drogue l'été dernier, et maintenant secret d'instruction éventé", poursuit-il.

À lire aussi
Un policier (illustration) faits divers
Pas-de-Calais : un homme tue sa femme et ses enfants, puis tente de se suicider

"Certes il n'existe aucun rapport entre toutes ces affaires, c'est entendu. Certes, je force le trait, et le patron de la PJ n'est pas un ripou", ajoute-t-il.

"Mais il n'empêche, à la fin, comme le dit le commissaire Borowitz : 'Faut casquer gros père, faut casquer !", conclut le journaliste.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Justice Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants