2 min de lecture Airbnb

Paris : une cliente d'Airbnb, volée par ses locataires, demande réparation

Clémence s'est fait voler 3.000 euros d'objets personnels alors qu'elle louait son appartement situé porte de la Villette à Paris.

Le site Airbnb (illustration)
Le site Airbnb (illustration) Crédit : JOHN MACDOUGALL / AFP
Marie Demeulenaere
Journaliste

Louer son appartement sur Airbnb n'est pas toujours sans risque, Clémence peut en témoigner. Cette Parisienne de 34 ans a déchanté en avril dernier, lorsque des locataires lui ont volé l'équivalent de 3.000 euros d'objets personnels. La jeune interprète possède un appartement de 28 m2 dans le 19e arrondissement de Paris, à porte de la Villette. C'est une habituée de la plate-forme de locations, puisqu'elle est inscrite sur le site Airbnb depuis janvier 2016. Cette fois pourtant, rien ne s'est passé comme prévu. 

En avril dernier, des locataires pillent son appartement. "Ils ont volé mon ordinateur PC qui était sous clé, mais aussi un sautoir en or massif que m’avaient donné ma grand-mère, six bouteilles de parfum, une robe à 1.000€, une grosse valise de créateur, égrène la Parisienne, actuellement en séjour à l’étranger. Il y en a pour au moins 3.000€ sans compter ma serrure que j’ai préféré changer", explique la jeune femme dans les colonnes du Parisien.
Absente de la capitale pendant plusieurs jours, Clémence ne se rend pas compte tout de suite du larcin. C'est son amie, venue pour faire le ménage de l'appartement, qui est la première témoin du passage des locataires. Fenêtre ouverte, sauce tomate sur les murs, canapé souillé, lumière allumée... L'appartement est sens dessus dessous. Quelques jours plus tard, Clémence rentre à Paris et se rend à son appartement. C'est à ce moment qu'elle découvre que de nombreux objets lui ont été volés : "Ils sont allés jusqu’à me piquer ma pince à épiler et du gel intime", s'exclame-t-elle. 

Après avoir passé des heures au commissariat, elle souhaite avoir une réaction de Airbnb, qui de son côté reste muré dans le silence. La plate-forme refuserait de dédommager la jeune femme puisqu'elle aurait remis son appartement en location après le passage des voleurs présumés. Contacté par le quotidien, Airbnb a assuré que "sa demande n’a pas été rejetée et qu’elle est toujours en cours d’examen." La plate-forme affirme attendre la plainte déposée au préalable au commissariat. Les garanties d'Airbnb prévoient normalement une protection de dommages matériels ou de vols à hauteur de 800.000 euros. 

Airbnb a par ailleurs précisé à la rédaction d'RTL : "Nous appliquons une tolérance zéro face à ce type de comportement. Les comptes des voyageurs ont été bloqués le temps de l'enquête, et sommes en contact avec l'hôte pour lui porter assistance. Plus de 160 millions de personnes ont voyagé avec Airbnb cette année, et ce type d'incident reste extrêmement rare". La société a également affirmé qu'elle était toujours en contact avec l'hôte, "dans l'attente de documents de sa part afin de poursuivre la procédure en cours".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Airbnb Vol Location
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants