1 min de lecture Faits divers

Paris : il transmet le VIH à sa petite amie et lui cache de peur de la perdre

L'homme de 36 ans a été mis en examen pour "administration de substance nuisible" et "harcèlement" vendredi 5 août.

Un véhicule de police (illustration)
Un véhicule de police (illustration) Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Océane Blanchard
Océane Blanchard

Un homme de 36 ans a été mis en examen vendredi 5 août à Paris pour "administration de substance nuisible", "harcèlement" et "envois réitérés de messages malveillants". Il avait, en 2016, transmis le virus du sida à sa petite-amie, en lui cachant "de peur qu'elle le quitte". L'homme a été remis en liberté mais placé sous contrôle judiciaire.

En 2015, la jeune femme de 25 ans a appris après analyse qu'elle était contaminée. Elle a ensuite appelé son ancien petit-ami parisien pour tenter d'avoir une explication, comme le rapporte Le Parisien.

Mercredi 3 août, le jeune homme a été convoqué boulevard Bessières avant d'être placé en garde à vue. Il a été interrogé pendant quarante-huit heures avant d'avouer. "Il soutient qu'il était tellement amoureux de cette jeune femme, explique une source proche de l'affaire, qu'il n'aurait pas osé lui avouer sa séropositivité, de peur de la perdre." Selon Le Parisien, il aurait aussi invoqué "l'amour pour justifier les nombreux messages harcelants et désagréables qu'il lui avait adressés après leur rupture."

Ancien tatoueur, l'homme de 36 ans était déjà connu des services de police pour violences, vol de voiture et cambriolage. Pour l'heure, des investigations sont menées pour déterminer si 'homme aurait contaminé d'autres personnes sans les prévenir.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers VIH Sida
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants