1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Paris : des tirs de mortier contre les consommateurs de crack à Stalingrad
1 min de lecture

Paris : des tirs de mortier contre les consommateurs de crack à Stalingrad

VU DANS LA PRESSE - Ce weekend, durant deux nuits, des tirs de mortiers ont été entendus dans le quartier Stalingrad à Paris, visant un groupe de consommateurs de crack.

Des consommateurs de crack dans le quartier Stalingrad à Paris
Des consommateurs de crack dans le quartier Stalingrad à Paris
Crédit : JOEL SAGET / AFP
William Vuillez

L'inquiétude monte chez les habitants du quartier Stalingrad à Paris. Beaucoup ont rapporté des tirs de mortiers et des explosions survenues ce weekend, dans la nuit de vendredi à samedi 1er mai et celle de samedi à dimanche. Effrayés, certains habitants de ce quartier du XIXe arrondissement de Paris ont expliqué que des tirs ont touché leurs fenêtres

Selon les informations du Parisien, qui rapporte ces témoignages, des tirs de mortiers visaient des consommateurs de crack. "Dans la nuit de vendredi à samedi, vers minuit, on a entendu des explosions. On a vu des tirs de mortier partir dans tous les sens. Une dizaine peut-être", témoigne au quotidien local Sandrine, une habitante de l'avenue de Flandre. Ce n'est que le deuxième soir, après de nouveaux tirs de mortiers, que la police serait intervenue. 

"Samedi, à 23h50, de nouveaux tirs ont retenti. Ils étaient plus inquiétants pour nous car ils visaient des consommateurs situés de notre côté de l’avenue. Nous habitons au 7e étage et, pourtant, un tir a touché notre fenêtre", poursuit Sandrine. 

La responsabilité de ces tirs pas encore établie

Selon les informations du Parisien, on ne sait pas exactement par qui ces tirs de mortiers ont été effectués. Des riverains évoquent des règlements de compte entre "toxicomanes ou dealers". Mais pour d'autres comme Sandrine, il s'agirait en fait de riverains. "Sur les vidéos que j’ai tournées, on voit deux hommes, trois à un moment, faire feu puis rentrer dans leur résidence. Il s’agit clairement de riverains", dit-elle au quotidien local

À lire aussi

La préfecture de police, qui va maintenir le dispositif de sécurité dans le quartier, a précisé qu'une "enquête est en cours, confiée au commissariat d’arrondissement".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/