1 min de lecture Faits divers

Oise : un homme de 73 ans retranché chez lui a été abattu par le GIGN

Les gendarmes étaient simplement venus lui remettre une convocation. L’homme, sous le joug d’une enquête pour menaces envers des voisins, les a accueillis avec un fusil de chasse.

Un homme du Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN).
Un homme du Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN). Crédit : WITT/SIPA
Elise Denjean et AFP

Le petit village d'Ercuis dans l’Oise se souviendra de cet habitant. Un homme de 73 ans, retranché chez lui alors que des gendarmes étaient venus lui remettre en mains propres une convocation dans le cadre d'une enquête pour menaces envers des voisins, a été abattu par le GIGN dans la nuit de vendredi à samedi.

Il avait accueilli les gendarmes avec un fusil de chasse. Une quarantaine d’hommes du groupement de gendarmerie de l’Oise, rejoints par le GIGN, sont venus en renfort pour tenter de calmer la situation. Rien à faire, “l’homme tenait des propos incohérents” selon Jean-Pierre Nigay, le maire d’Ercuis. 

Au Courrier Picard, le maire précise que "sa femme et son beau-frère sont restés jusqu’au bout" aux côtés des forces de l'ordre pour essayer de le raisonner. Mais le septuagénaire aurait fait feu sur les militaires, qui ont tiré en retour, selon une source de gendarmerie citée par l’AFP. Les raisons de son acte restent pour l’heure inexpliquées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Oise GIGN
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants