1 min de lecture Droits des femmes

Oise : accusé de viol par une paroissienne, un prêtre doit démissionner

Une femme affirme que le prêtre "a profité d'une certaine emprise qu'il avait sur elle pour obtenir une ou plusieurs relations sexuelles".

Un prêtre célèbre un office religieux (illustration)
Un prêtre célèbre un office religieux (illustration) Crédit : Ye Aung THU / AFP
photo camille
Camille Sarazin et AFP

L'Église a demandé à un prêtre de Breteuil, dans l'Oise, de renoncer à sa charge curiale après qu'une femme s'est plainte auprès de l'évêque, a-t-on appris mardi auprès du diocèse. Une enquête pénale pour viol est en cours.

"Monseigneur Jacques Benoit-Gonnin a demandé au prêtre de renoncer à sa charge curiale, ce qu'il a accepté. Au 30 juin, il n'aura plus de charge paroissiale" dans l'attente de la fin de l'enquête ouverte par le parquet de Beauvais et d'un éventuel jugement, a expliqué le diocèse, confirmant une information du Courrier Picard.

Il s'agit d'un prêtre né en 1966 et venu de Kinshasa, capitale de l'actuelle République démocratique du Congo. "Une enquête a débuté au mois de mai après la plainte d'une femme qui se dit être victime de viol de la part d'un prêtre. Cette enquête est toujours en cours", a affirmé le parquet de Beauvais.

Cette femme "reconnaît qu'il y a eu une relation amoureuse qui s'est installée entre les deux et estime que dans le cadre de cette relation, il a profité d'une certaine emprise qu'il avait sur elle pour obtenir une ou plusieurs relations sexuelles", a-t-il ajouté, précisant que l'homme n'avait pas encore été entendu dans le cadre de cette enquête.

À lire aussi
Ghada Hatem-Gantzer a ouvert la Maison des Femmes en juin 2016 violences conjugales
Journée contre les violences faites aux femmes : un spot cash qui s'adresse aux hommes

La décision de l'évêque, annoncée ce week-end à la paroisse, a été prise sur la base d'une enquête canonique menée avant le confinement. Le diocèse affirme avoir appris lundi qu'une enquête pénale était en cours par la presse et souligne que l'Église est "disposée à collaborer avec la justice".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Droits des femmes Viol Oise
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants