2 min de lecture Police

"ObjectifPolice.fr" : une plateforme pour mettre en contact policiers et candidats

La police nationale a lancé mercredi la plateforme ObjectifPolice.fr pour permettre à tout candidat potentiel de se familiariser avec la profession lors de "chats" avec des "policiers ambassadeurs" et "rompre avec des clichés" parfois tenaces.

Un badge de police nationale française (image d'illustration)
Un badge de police nationale française (image d'illustration) Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
et AFP

"Rompre avec des clichés" et pouvoir discuter avec des "policiers ambassadeurs", voilà l'ambition portée par ObjectifPolice.fr. Il s'agit d'une plateforme en ligne créée pour faire le lien entre les candidats à intégrer la police nationale et des professionnels déjà engagés. Elle a été lancée mercredi 21 novembre. 

Grâce à elle, "les jeunes qui s'intéressent à nos métiers obtiennent les réponses à toutes leurs questions, et nous, on est sûr qu'ils passeront les concours en connaissance de cause et ne se tromperont pas de métier", explique Éric Morvan, Directeur général de la police nationale (DGPN). 

La police embauche chaque année environ 8.000 personnes. Pour 2019, le nombre de postes à pourvoir d'officiers de police (le concours est ouvert à partir de bac+3) a doublé et est monté à 200.   

Sur cette plateforme créée par la start-up PathMotion, les internautes peuvent obtenir des réponses à toutes sortes de questions sur les différents métiers dans la police : "Comment devenir policier en unité équestre ?" ; "Comment faites-vous pour apaiser les gens qui vous appellent au 17 ?" ; "Comment passer de gardien de la paix à officier ?" ; "intégrer la brigade anti-criminalité" ; "celle de la police technique et scientifique ?". 

La première page du site d'ObjectifPolice
La première page du site d'ObjectifPolice Crédit : Capture d'écran
À lire aussi
Un commissariat de police (Illustration). police
Affaire Gabriel : l'adolescent entendu par l'IGPN, les policiers plaident l'accident

Grâce à ce contact direct, "on va au-delà de l'aspect purement informatif. Nos métiers sont durs, complexes et en même temps passionnants, quelle que soit leur spécificité", affirme Philippe Lutz, directeur central de la formation et du recrutement de la police nationale. "Être policier, c'est plus qu'un métier, c'est un sacerdoce", abonde Éric Morvan. Pour ces hauts gradés, il s'agit aussi de désamorcer les "clichés" sur la police, pas toujours à son avantage.  

Être policier, c'est plus qu'un métier, c'est un sacerdoce

Éric Morvan, Directeur général de la police nationale
Partager la citation

Une police "mieux formée", "plus moderne", "plus transparente" et qui doit également faire face à la multiplication des actes de terrorisme et des phénomènes de violence sur le territoire, expliquent-ils. 

Une demande en augmentation

D'autant que la demande est elle aussi en forte augmentation. Le nombre de candidats au métier de gardien de la paix (concours ouvert aux bacheliers) est passé "de 25.000 par an à 35.000" après les attentats du 13-Novembre, pour 3.900 postes ouverts. On compte également "2.000 candidats au concours de commissaires" pour 50 places par an.  

Pour l'inauguration de la plateforme, un job dating (trois minutes en tête à tête) a été organisé entre des jeunes étudiants intéressés et des "policiers ambassadeurs". Un premier "événement live" est prévu sur la plateforme le 11 décembre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Société Internet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants