1 min de lecture Faits divers

Normandie : ils cambriolaient les domiciles des morts en famille

Un père et son fils ont été interpellés en début de semaine dans la Manche. Ils sont soupçonnés d'avoir dérobé des centaines d'objets dans des résidences de personnes décédées de la région.

Une patrouille de gendarmerie (illustration)
Une patrouille de gendarmerie (illustration) Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
Nicolas Ledain

Le système aura fonctionné un peu plus d'un an, mais les agents de l'Office central de lutte contre le trafic de biens culturels (OCBC) ont réussi à mettre un terme à un trafic organisé par un brocanteur normand de 56 ans lundi 2 mai. Dans le petit village de Heugueville-sur-Sienne, ce père de famille et son fils âgé d'une trentaine d'années ont été interpellés dans la maison familiale lors d'une vaste opération de la gendarmerie. 

Comme l'indiquait alors Ouest France, les deux hommes ont été mis en examen en milieu de semaine pour vol aggravé et recel. Dans son édition de ce samedi 7 mai, Le Parisien révèle que les deux hommes ont aussi été placés en détention, car ils auraient cambriolé les domiciles ou résidences secondaires de personnes décédées pour dérober des objets de moyennes et faibles valeurs afin de les revendre lors de vide-greniers. 

Une soixantaine de cambriolages

Selon le quotidien, le quinquagénaire consultait les rubriques nécrologiques des journaux locaux afin de cibler les maisons inoccupées de la région. Depuis mars 2015, il aurait visité une soixantaine d'habitations avec son fils et ils repartaient à chaque fois avec des dizaines d'horloges, tableaux ou bibelots valant "entre quelques centaines et quelques milliers d'euros", précise une source proche de l'enquête.

Les agents de l'OCBC ont réalisé un travail de fourmi en remontant la filière depuis les vide-greniers et brocantes de la région et en retrouvant des objets dérobés lors des cambriolages. Ils ont aussi remarqué que les deux hommes s'emparaient toujours de pièces de même type et ont ainsi pu les identifier. Selon Le Parisien, plusieurs centaines de biens dérobés ont été saisis par les enquêteurs dans la brocante du quinquagénaire. Le préjudice provisoire est pour l'instant estimé à près de 200.000 euros.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Normandie Cambriolages
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants