1 min de lecture Disparition de Maëlys

Nordahl Lelandais : "Je me pose mille questions", disait sa mère à RTL en 2018

DOCUMENT RTL - Le procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre d'Arthur Noyer s'ouvre lundi 3 mai à Chambéry. En 2018, la mère du suspect témoignait au micro de RTL.

>
Nordahl Lelandais : "Je me pose mille questions", disait sa mère à RTL en 2018 Crédit Média : Serge Pueyo | Durée : | Date :
Serge Pueyo édité par Marie Zafimehy

C'est veille de procès. À partir de lundi 3 mai et pendant dix jours, se tiendra le procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre du caporal Noyer, en avril 2017. Ses proches qui seront entendus par la cour d'Assises de Chambéry, ne souhaitent pas s'exprimer avant les débats. Mais RTL vous propose un document inédit : l'extrait d'un entretien jamais diffusé, réalisé en 2018 avec la mère de Nordahl Lelandais. 

À l'époque, le corps de la petite Maelys vient d'être retrouvé. Et l'ancien maître-chien militaire est mis en examen pour le meurtre de la fillette et pour celui du caporal Noyer. La maman de l'accusé, dit alors sont incompréhension devant les faits reprochés à son fils. "Je n'ai rien vu venir, mais rien. J'avais vu quelque chose que j'aurais pu stopper. J'aurais fait n'importe quoi."


Elle poursuit : "Vous savez vous portez un enfant pendant neuf mois. C'est votre chair, c'est tout. Vous l'emmenez jusqu'à sa majorité, vous lui faites faire tout ce que vous pouvez. (...) Il part à l'armée, c'était son désir de faire l'armée." Il est ensuite revenu "adulte". "Je me pose mille questions et à ces mille questions, j'ai zéro réponses (...) C'est insupportable, je ne le reconnais pas", conclut-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Disparition de Maëlys Faits divers Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants