1 min de lecture Faits divers

Nice : le calvaire d'une sexagénaire italienne retrouvée morte

VU DANS LA PRESSE - Les premiers éléments de l'enquête montrent les conditions terribles dans lesquelles Natalia a perdu la vie.

Une voiture de police, devant les locaux de la police (illustration).
Une voiture de police, devant les locaux de la police (illustration). Crédit : RAYMOND ROIG / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

Les pompiers ont fait la macabre découverte en pleine intervention pour lutter contre un incendie. Natalia, Italienne d'origine biélorusse âgée de 63 ans, a été retrouvée morte, bâillonnée, sur son lit, le 24 août dernier. Deux mois plus tard, les premiers éléments de l'enquête laissent entrevoir l'horreur de ce qu'elle a vécu avant sa mort.

Son voisin d'appartement, un Roumain de 24 ans, a été arrêté. C'est lui qui avait donné l'alerte pour que les pompiers interviennent. Évacué pendant l'intervention des pompiers, il est remarqué par un agent de police secours, comme le raconte Nice Matin, car son visage et ses bras sont couverts de griffures.


Froid, silencieux, insensible, son profil glace les enquêteurs. En Roumanie, il a déjà fait de la prison pour plusieurs vols. La porte étant fermée, l'individu est entré dans l'appartement pendant que Natalia prenait une douche, par le balcon. Une enquête a été ouverte pour meurtre, mais d'autres accusations pourraient suivre.

Car l'autopsie révèle dans quelles conditions Natalia a perdu la vie. Une mort violente, des coups, un étranglement et des soupçons de viol. Selon Nice Matin, la justice pourrait même retenir des actes de torture et de barbarie, l'accusé risquant la prison à perpétuité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Meurtre Nice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants