1 min de lecture Nantes

Nantes : les bus du FN pris pour cible en marge du meeting de Marine Le Pen

Les cars transportant des militants du Front national pour un meeting de Marine Le Pen à Nantes ont été assailli à hauteur de Notre-Dame-des-Landes.

Le Zénith de Nantes a été placé sous haute sécurité à l'occasion du meeting de Marine Le Pen dimanche 26 février.
Le Zénith de Nantes a été placé sous haute sécurité à l'occasion du meeting de Marine Le Pen dimanche 26 février.
109117333772423871640
Geoffroy Lang
et AFP

Alors qu’ils se dirigeaient vers Nantes pour assister à un meeting de Marine Le Pen, des militants du Front national ont été assaillis sur la RN137 ce dimanche 26 février. À l’appel de plusieurs collectifs, une opération escargot avait été organisée pour "bloquer le meeting" et "barrer la route au FN". Le mot d’ordre était de bloquer à partir de 12h30 le périphérique au nord et les abords du Zénith de Nantes, rapportent nos confrères de Presse Océan.

À une quinzaine de kilomètres de Nantes, à hauteur de Notre-Dame-des-Landes, des cars transportant des militants du Front national ont été assaillis alors qu’ils étaient pris des ralentissements. "Des gens ont surgi, ils nous ont stoppés, ils nous ont lancé de la peinture. Ils avaient des barres de fer, des barres en bois et ils ont commencé à taper sur le bus. Puis ils ont arraché les balais d'essuie-glace", rapportent une des conductrices des autocars sur BFMTV.

Après ces nouveaux heurts, le conseiller régional d'Île-de-France Jordan Bardella a dénoncé les agissements de "fascistes qui bloquent les cars de nos militants" sur Twitter. Sur les clichés qui accompagnent le message du secrétaire départemental du FN en Seine-Saint-Denis, on aperçoit également des objets incendiés sur la chaussée. Samedi 25 février, des manifestations contre la venue de Marine Le Pen à Nantes avaient déjà été émaillées de violence.

À lire aussi
Des agents de police, à Nantes le 26 octobre 2016 (illustration) Loire-Atlantique
Nantes : un homme tué par balles dans le quartier de Bellevue

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, a critiqué sur France 3 l'attitude de la présidente du FN: "Marine Le Pen savait qu'il y aurait des incidents. C'est ce qu'elle cherche. Elle aurait dû annuler ce meeting et le faire ailleurs. Comme je l'avais décidé pour l'université d'été du PS qui devaient se tenir à Nantes". Au moins une centaine de camions de CRS ont été déployés aux abords du Zénith.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nantes Faits divers Front national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787432693
Nantes : les bus du FN pris pour cible en marge du meeting de Marine Le Pen
Nantes : les bus du FN pris pour cible en marge du meeting de Marine Le Pen
Les cars transportant des militants du Front national pour un meeting de Marine Le Pen à Nantes ont été assailli à hauteur de Notre-Dame-des-Landes.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/nantes-les-bus-du-fn-pris-pour-cible-en-marge-du-meeting-de-marine-le-pen-7787432693
2017-02-26 17:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/RD-koVid_WFM62aZBWHlGA/330v220-2/online/image/2017/0226/7787432704_le-zenith-de-nantes-a-ete-place-sous-haute-securite-a-l-occasion-du-meeting-de-marine-le-pen-dimanche-26-fevrier.jpg