1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Nancy : un homme piège des mineures pour leur soutirer des photos dénudés
1 min de lecture

Nancy : un homme piège des mineures pour leur soutirer des photos dénudés

VU DANS LA PRESSE - Un jeune homme de 22 ans se faisait passer pour une recruteuse d'agence de mannequins afin de soutirer des photos dénudées de jeunes filles mineures.

Une personne face à son clavier d'ordinateur (illustration)
Une personne face à son clavier d'ordinateur (illustration)
Crédit : zan X JsI / Unsplash
Robinson Hollanders

Des photos de centaines de jeunes filles dénudées ont été retrouvées sur le matériel informatique d'un homme de 22 ans, à Nancy. Il se faisait passer pour une recruteuse d'agence de mannequins afin de soutirer des photos de jeunes filles mineures nues

Deux procédures distinctes pour corruption de mineur sont à l'origine de la découverte. La brigade de la protection de la famille du commissariat de police de Nancy, saisie de l'affaire, a mis à jour l'homme derrière cette arnaque : un jeune nancéien de 22 ans. En se faisant passer pour une recruteuse d'agence de mannequins, l'homme incitait des jeunes filles mineures à envoyer des photos et des vidéos d'elles dénudées, explique le procureur de la République de Nancy, François Pérain, à actur.fr.

"Les demandes se faisaient de plus en plus pressantes et précises, l'une des deux jeunes filles allant jusqu'à s'insérer sexuellement un objet", précise le procureur. Ces faits sont susceptibles d'être qualifiés "de viol sur mineur conformément au nouvel article 222-22-2 du code pénal", rappellent nos confrères. 

"Des fichiers pédopornographiques" mis en vente

L'homme a été placé en garde à vue. L'analyse de son matériel donne à penser que des centaines de jeunes filles seraient tombées dans le piège. Plusieurs comptes de plateforme de paiements - Paypal, Payhip ... - ont été découverts, "susceptibles d'être en lien avec des ventes de contenus obtenus auprès de jeunes filles piégées", explique le procureur. "Des transactions ayant pour objet des fichiers pédopornographiques", sont susceptibles d'avoir été découvertes.

Depuis les deux procédures reçues par le commissariat de Nancy, neuf plaintes ont été déposées, dont deux pour viol sur mineur. "De nombreuses victimes ont été identifiées sans que les plaintes aient, à ce jour, été prises en compte. De nombreuses autres n’ont pas encore été identifiées" détaille le procureur. Une information judiciaire devrait s'ouvrir dans les plus brefs délais afin de mettre à jour l'ampleur des préjudices. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire