2 min de lecture Faits divers

Nancy : jusqu'à 18 ans de réclusion criminelle pour des tortures et des viols

Six personnes ont été condamnées, ce vendredi 8 février, à des peines allant jusqu'à 18 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de Nancy, pour tortures et viols sur une jeune femme atteinte d'une déficience mentale.

Une cour d'assises (illustration)
Une cour d'assises (illustration) Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
et AFP

Six personnes jugées pour avoir séquestré, martyrisé et violé une jeune déficiente mentale en 2015 à Verdun ont été condamnés, ce vendredi 8 février, à des peines allant de 7 ans de prison à 18 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de Meurthe-et-Moselle, à Nancy.

Après trois semaines de procès et plus de neuf heures de délibéré, la cour a prononcé 18 ans contre Laetitia Dupont et Manuel Pasquereau, considérés comme les plus violents. L'avocat général, Philippe Laumosne, avait requis 30 ans assortis d'une période de sûreté de 20 ans contre les deux accusés ainsi que contre Caroline Denisart, l'épouse de Dupont. Elle a été condamnée à 15 ans de réclusion criminelle.

Dylan Bouflioune et Raphaël Gentilhomme, un ami d'enfance de la victime, qui l'ont frappée et violée à plusieurs reprises, ont écopé de 10 ans, soit deux années de moins que les réquisitions. La petite-amie de Pasquereau, Mylène Santos, a été condamnée à sept ans de prison, conformément aux réquisitions, pour sa participation à un passage à tabac et non-dénonciation de crime.

À lire aussi
L'ex-boxeur Christophe Dettinger Gilets jaunes
Christophe Dettinger sur RTL : "Je suis toujours 'gilet jaune' dans mon cœur"

De nombreux sévices infligés

La victime, Cassandra, âgée de 24 ans et atteinte d'une déficience mentale légère, a écouté le verdict en tenant la main de son petit-ami. "Je suis soulagée, ils ont pris une grosse peine, ils le méritent", a-t-elle déclarée à l'issue du verdict à la presse. "Ce qu'ils m'ont fait est grave. On ne peut pas se reconstruire, on a toujours des images", a-t-elle ajouté.

Le 17 mars 2015, visage tuméfié, crâne rasé, squelettique et sale, elle avait révélé son calvaire à une assistante sociale par peur de mourir. Les jours précédents, elle avait été menacée de mort et étranglée deux fois. Pendant treize jours, elle a été séquestrée, attachée, frappée, violée, brûlée, privée de nourriture, d'hygiène et de soin, contrainte à deux reprises de s'immerger dans la Meuse. Certains sévices ont été photographiés et filmés.

La jeune fille, qui avait quitté sa famille d'accueil pour un contrat d'apprentissage à Verdun, avait fait la connaissance du couple Dupont-Denisart. Après lui avoir extorqué son argent, les deux femmes avaient sollicité le concours de Pasquereau pour lui administrer une série de violences, en représailles d'un prétendu vol. Bouflioune et Gentilhomme s'étaient joints à la bande et avaient violé la jeune fille à plusieurs reprises. Les avocats ont annoncé ne pas avoir l'intention de faire appel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice Nancy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796494550
Nancy : jusqu'à 18 ans de réclusion criminelle pour des tortures et des viols
Nancy : jusqu'à 18 ans de réclusion criminelle pour des tortures et des viols
Six personnes ont été condamnées, ce vendredi 8 février, à des peines allant jusqu'à 18 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de Nancy, pour tortures et viols sur une jeune femme atteinte d'une déficience mentale.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/nancy-jusqu-a-18-ans-de-reclusion-criminelle-pour-des-tortures-et-des-viols-7796494550
2019-02-08 22:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PWju39ptEKkq7g9vIDZzbA/330v220-2/online/image/2019/0208/7796494582_une-cour-d-assises-illustration.jpg