1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Mort de Robert Boulin : pourquoi sa famille n'a jamais cru au suicide
1 min de lecture

Mort de Robert Boulin : pourquoi sa famille n'a jamais cru au suicide

ÉCLAIRAGE - Un collège d'experts mandaté pour déterminer les causes de la mort de Robert Boulin juge aujourd'hui les constations initiales insuffisantes pour conclure "de manière formelle" à une mort par noyade.

Robert Boulin, secrétaire d'État au Budget, le 1er septembre 1963
Robert Boulin, secrétaire d'État au Budget, le 1er septembre 1963
Crédit : ARCHIVE / AFP
Paul Turban & AFP

Robert Boulin, retrouvé mort le 30 octobre 1979 dans un étang de la forêt de Rambouillet (Yvelines), alors qu'il était âgé de 59 ans, a-t-il été victime d'un assassinat politique ? Alors que le décès avait été classé comme suicide par noyade après ingestion de barbituriques, un collège d'expert juge aujourd'hui les constatations insuffisantes pour conclure "de manière formelle" à la mort par noyade

Cette expertise démontre également que le ministre "a été victime de violences volontaires ayant provoqué une fracture du nez récente et concomitante au décès".  Fabienne Boulin souligne que "le nouveau rapport d'expertise acte enfin l'existence désormais incontestable d'une fracture de la portion nasale du maxillaire supérieur gauche", "provoquée par 'un choc direct' secondaire 'soit à une chute, soit à un heurt par objet contondant'".

Cela accrédite les soupçons de la famille Boulin, qui n'a jamais cru au suicide. En effet, depuis 1979, des témoins se sont manifestés qui battent en brèche l'idée que Robert Boulin s'est donné la mort seul, puisqu'ils affirment avoir vu le ministre, à l'heure où il était selon les conclusions officielles en train de se suicider, accompagné. 

Des pièces du dossier disparues

Autre élément, la veuve de Robert Boulin, qui ne croyait pas au suicide, a affirmé avoir subi des pressions la contraignant au silence. Les prélèvements sanguins, les organes de Robert Boulin, prélevés lors de l'autopsie, ou encore des scellés ont disparu

À lire aussi

La famille avait porté plainte dès 1983. L'enquête, ouverte pour meurtre, s'était soldée par un non-lieu en 1991. Sa fille a demandé, en 2002 et 2010, la réouverture du dossier, sans succès jusqu'en 2015, où une nouvelle information judiciaire a été ouverte contre X pour "enlèvement" et "assassinat". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.