1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Mort d'une magistrate à Nanterre : "Nous sommes surmenés", déplore l'une de ses collègues
2 min de lecture

Mort d'une magistrate à Nanterre : "Nous sommes surmenés", déplore l'une de ses collègues

Le 18 octobre, Marie Truchet, vice-présidente du tribunal correctionnel de Nanterre, est décédée alors qu'elle présidait une audience de comparution immédiate. Sa disparition a ému un monde judiciaire en souffrance.

Une salle d'audience au tribunal de Nanterre.
Une salle d'audience au tribunal de Nanterre.
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
RTL EVENEMENT - Mort d'une magistrate à Nanterre : un drame qui interpelle sur les conditions de travail
00:03:48
Yves Calvi & Julie Brault - édité par Sandra Cazenave

C’était le 18 octobre dernier. Marie Truchet, 44 ans et vice-présidente du tribunal de Nanterre (Hauts-de-Seine), s’effondrait, victime d’un malaise cardiaque, alors qu'elle présidait une audience de comparution immédiate. Ses obsèques doivent avoir lieu ce vendredi 28 octobre. RTL est allé à la rencontre de ceux qui travaillaient avec elle.

Dix jours après, tous restent sous le choc. Marie Truchet était une référence au tribunal judiciaire de Nanterre, une femme passionnée et toujours souriante, selon ses collègues. "C'est des visions d'horreur et cela ne devrait pas arriver sur le lieu de travail", raconte Fanny Devrais, une greffière qui fut la première à appeler les urgences et à lui porter les premiers secours. Elle évoque une femme lumineuse, très impliquée dans son travail, une magistrate "qui posait des vacances pour rédiger ses jugements", qui "avait la justice chevillée au corps". 

Un recours bientôt déposé

Le drame suscite une vague d'émotion : tous les tribunaux de France ont observé une minute de silence en mémoire de la magistrate décédée, à l'appel national de syndicats. Et la tristesse a cédé sa place à la colère. Les magistrats du tribunal de Nanterre dénoncent un manque d'effectifs et des conditions de travail épuisantes. Ce n'est pas un hasard si Marie Truchet est décédée dans l'exercice de ses fonctions, déplorent ses collègues. Au tribunal de Nanterre, il manque une quarantaine de magistrats. Résultat : "nous sommes surmenés", dénonce Lucie Delaporte qui occupait le bureau voisin. "Elle a chèrement payé son souci de la qualité. On continue tous à accepter de travailler plus tard, plus souvent, de s'y remettre le week-end et de ne pas prendre véritablement de vacances..."  

"Ce drame interpelle", appuie Maryvonne Caillibotte, procureure de la République de Versailles, invitée de RTL. "Nous sommes les premiers à faire appliquer la loi, mais je ne suis pas certaine que nous soyons les premiers à l'appliquer à nous-même."

À écouter aussi

Une enquête est en cours pour déterminer les causes du décès. Pour la première fois, magistrats et avocats ont, eux, décidé de s’allier et vont déposer un recours commun au motif d'un "excès de pouvoir de l’État" devant le Conseil d'État à la fin du mois. "Nous n'oublierons jamais", martèle Michel Guichard le bâtonnier des Hauts-de-Seine. Ils ont réclamé des moyens humains et financiers supplémentaires. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.