2 min de lecture Faits divers

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : ce que l’on sait

ÉCLAIRAGE - Mahamadou Fofana, présenté comme un cousin d'Adama Traoré par sa famille, est mort noyé après une course-poursuite ce dimanche 13 septembre au soir.

Assa Traoré, la soeur d'Adama Traoré, samedi 17 juillet 2020.
Assa Traoré, la soeur d'Adama Traoré, samedi 17 juillet 2020. Crédit : Bertrand GUAY / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Mahamadou Fofana, 35 ans, faisait l'objet d'un mandat d'arrêt depuis 2017 et une condamnation à 18 mois de prison pour trafic de stupéfiant. Cousin d'Adama Traoré selon sa famille, il est mort après une course-poursuite avec la police ce dimanche 13 septembre au soir. Policiers et famille s'opposent sur les circonstances de ce décès.

Selon la police, Mahamadou Fofana avait été poursuivie à Marly-le-Roi (Yvelines). Il aurait été vu en train d'essayer de charger une moto dans un fourgon avec quatre autres personnes. Arrivé aux abords de la Seine, l'individu aurait garé sa voiture, se serait jeté dans l'eau avant de mourir d'une noyade. La tentative de sauvetage de deux policiers n'y aurait rien fait.

Le pré-rapport d'autopsie semble confirmer la version des forces de l'ordre : "Tous les signes concluent à une noyade", a indiqué la procureure de Versailles Maryvonne Caillibotte. Pour confirmer avec certitude cette hypothèse, deux expertises, notamment toxicologique, sont attendues. 

La famille évoque une autre version

Mais la famille Traoré conteste cette version des faits. "L'autopsie ne permet pas d'affirmer qu'il est mort par noyade", a affirmé mercredi à l'AFP Assa Traoré, cousine de la victime et figure de proue du comité Adama, fondé après la mort de son frère en 2016 après son interpellation par les gendarmes dans le Val-d'Oise.

Maître Yassine Bouzrou, l'avocat de la famille, a expliqué que le corps de la victime portrait des traces "de lésions au niveau de la tête qui correspondent à un choc contre un plan dur". Il s'en est d'ailleurs pris à Mme Caillibotte, accusée d'avoir "volontairement omis d'indiquer" cette information.

À lire aussi
Un cheval (illustration). animaux
Chevaux mutilés : une jument retrouvée morte en Meuse

Assa Traoré, de son côté, dit avoir vu le corps de son cousin avec sa famille à la morgue de Garches (Hauts-de-Seine) et a expliqué qu'il avait "le crâne complètement déformé, comme si on lui avait mis 15 coups de matraque dans la tête". 

Des assertions qui vont à l'encontre du rapport du légiste

"Les constatations scientifiques sont différentes de ce qu'affirme Mme Traoré", a répliqué la procureure de Versailles, évoquant "des abrasions cutanées sur le crâne qui sont récentes et quelques-unes sur l'épaule droite". Ces lésions "n'ont pas joué de rôle dans le mécanisme de décès", a-t-elle ajouté, citant le rapport du médecin légiste qui "en l'état, ne les associe pas à quoi que ce soit". La procureure a également précisé qu'il n'existait aucune caméra de vidéosurveillance à l'endroit des faits permettant d'éclairer les circonstances du décès.

Il est par ailleurs reproché à la procureur de Versailles par Maître Bouzrou d'avoir "mis en avant les antécédents judiciaires de M. Fofana et tenté de justifier la noyade par la peur d'aller en prison alors que l'enquête n'a même pas commencé". Marybonne Caillebot a annoncé que l'enquête serait d'ici à vendredi confiée à un juge d'instruction, comme demandé par la famille. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice Enquête
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants