1 min de lecture Justice

Montauban : un ex-prêtre soupçonné de pédophilie interpellé

L'homme de 62 ans est accusé d'attouchements sur un mineur en 2005 à Toulouse. Il était introuvable depuis une dizaine de jours après la publication d'accusations contre lui dans la presse.

La balance de la Justice (illustration)
La balance de la Justice (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Michael Ducousso et AFP

Une vieille affaire de pédophilie datant de 2005 pourrait enfin aboutir devant le tribunal. Jean-Marc Desperon, un ancien prêtre de 62 ans, a été retrouvé et placé sous mandat de dépôt, samedi 22 avril. Il est mis en examen pour "agression sexuelle aggravée sur mineur".

Le suspect avait disparu après la publication, il y a une dizaine de jours, d'un article sur Mediapart. Le site d'investigation faisait état d'une plainte déposée par un père pour "faits d'emprise" sur son fils, qui avait entraîné l'ouverture d'une enquête du parquet. L'article parlait ainsi d'attouchements perpétrés par le prêtre sur un adolescent de Toulouse.

Après cet article, une amie du fameux prêtre a signalé sa disparition aux autorités et a aussi raconté avoir recueilli ses confessions concernant des attouchements dans sa sphère familiale et sur un mineur toulousain de 15 ans. L'homme a finalement été retrouvé épuisé et endormi chez lui vendredi après-midi dans la petite commune de Finhan, près de Montauban, et a été interpellé.

Le nom du cardinal Barbarin encore cité

Dans son enquête, Mediapart rapporte que l'ancien prêtre aurait été "exfiltré" en 1994 du diocèse de Lyon, dont l'archevêque, le cardinal Philippe Barbarin, est accusé d'avoir gardé le silence sur des agressions sexuelles commises par des religieux dépendant de son diocèse. Une affaire de plus pour le cardinal au cœur de la tourmente.

À lire aussi
Affaire Lelandais : les familles de deux disparus de la Drôme ont demandé un appel à témoins (photo d'illustration) l'heure du crime
Le deuil blanc : chaque année 1000 disparitions inexpliquées en France

Hasard du calendrier, Philippe Barbarin a prévu de réunir les prêtres de son diocèse lyonnais, lundi 25 avril, pour une réunion sur les affaires de pédophilie et d'agressions sexuelles. Cette rencontre à huis clos survient après plusieurs semaines de révélations en cascade et cinq plaintes accusant le cardinal Barbarin de n'avoir pas dénoncé ces agressions à la justice.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Pédophilie Tarn-et-Garonne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants