2 min de lecture Préfecture

Mickaël Harpon a-t-il eu accès à la liste des policiers infiltrés dans les mosquées ?

ÉCLAIRAGE - Un commandant serait inquiet des informations qui sont susceptibles d'avoir été interceptées par le tueur qui a fait quatre morts à la préfecture de police de Paris.

Quatre fonctionnaires ont été tués au couteau à la préfecture de police le 3 octobre 2019
Quatre fonctionnaires ont été tués au couteau à la préfecture de police le 3 octobre 2019 Crédit : Martin BUREAU / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Alors qu'Emmanuel Macron a appelé "la nation tout entière" à "faire bloc" pour combattre "l'hydre islamiste", lors d'un hommage aux quatre fonctionnaires tués par un de leurs collègues dans l'enceinte de la préfecture de Paris, l'enquête se poursuit. 

Les enquêteurs ont entrepris d'analyser une clé USB retrouvée dans le bureau de Mickaël Harpon, l'auteur de l'attaque qui travaillait à la PP depuis 2003, dont le contenu suscite spéculations et inquiétudes. 

Selon un rapport interne de la DRPP (Direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris), Mickaël Harpon était habilité secret défense. Il aurait déclaré à deux collègues "c'est bien fait", au sujet de l'attentat en janvier 2015 contre Charlie Hebdo. Mais ces derniers n'ont pas transmis de signalement écrit à leur hiérarchie. 

La liste des "taupes"

Que savait Mickaël Harpon ? À quelles informations avait-il accès ? Ce sont les questions auxquelles les enquêteurs tentent désormais de répondre. Des policiers ont confié leur inquiétude au Canard Enchaîné : "Il avait accès à tout, aux ordinateurs, aux codes d'accès, aux messageries". Au micro de RTL, Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat de police Synergie-Officiers, la situation est "plus qu'inquiétante parce que dans ce contenu ultra-sensible figure les coordonnées personnelles de plusieurs dizaines de personnes. Si dès le début de l'enquête, on trouve ce genre de chose, on craint de trouver d'autres choses sur ses ordinateurs".

À lire aussi
La préfecture de police de Paris dans le IVe arrondissement faits divers
Attaque à la préfecture : des dizaines d’ordinateurs de la DRPP bientôt expertisés

Mais les inquiétudes des forces de l'ordre vont bien au-delà. En haut-lieu, il est craint que "du fait de ses fonctions, Harpon avait accès aux fichiers protégés, notamment à celui où figure l'identité des taupes", cite Le Canard Enchaîné. Un commandant assure de son côté au journal que si Mickaël Harpon a "pu accéder à la liste de nos sources infiltrées dans les mosquées salaf, on risque de pleurer bientôt d'autres morts"

Concernant la clé USB, une source a indiqué à l'AFP que selon les premières vérifications : "Il n'y a pas de transfert illicite de données. Tout ce qui est sur cette clé a été transféré dans le cadre des fonctions" de Mickaël Harpon qui occupait un poste d'informaticien au service technique de la DRPP.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Préfecture Police Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants