1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. "Que la France protège nos enfants", implore la mère d'Adrien Perez, poignardé à mort
1 min de lecture

"Que la France protège nos enfants", implore la mère d'Adrien Perez, poignardé à mort

DOCUMENT RTL - Alors que la boîte de nuit grenobloise où le drame s'est produit va rester fermée durant six mois, Patricia Perez met en cause la responsabilité de l'établissement qui a selon elle "laissé faire".

Adrien Perez, 26 ans, tué devant une boîte de nuit de Meylan (Isère) d'un coup de couteau en plein cœur
Adrien Perez, 26 ans, tué devant une boîte de nuit de Meylan (Isère) d'un coup de couteau en plein cœur
Crédit : Serge Pueyo
Meurtre d'Adrien Perez : "Que la France protège nos enfants", demande sa mère
00:59
Serge Pueyo & La rédaction numérique de RTL

La discothèque Le Phoenix à Meylan (Isère), devant laquelle Adrien Pérez a été tué à coups de couteau le 29 juillet dernier, ne rouvrira pas vendredi 24 août. Le préfet de l'Isère a pris mercredi 22 août un arrêté de fermeture administrative de six mois.

"Je suis satisfaite de la décision du préfet, de cette décision de fermeture administrative, mais voilà, mon fils n'est plus là, et on aurait pu éviter ce drame si ces gens n'avaient pas été armés", s'indigne Patricia Perez au micro d'RTL. Selon elle, qu'"on rentre dans des boîtes de nuit avec des couteaux" est "inadmissible". 

"Pour moi, ça reste des assassins en puissance. Quand quelqu'un se promène avec une arme, c'est qu'à un moment donné dans la journée il va s'en servir", ajoute la mère du jeune homme assassiné devant la boîte de nuit alors qu'il fêtait son anniversaire avec ses amis. 

Pour moi oui, la discothèque a laissé faire

Patricia Perez, mère d'Adrien

"Pour moi oui, la discothèque a laissé faire. Maintenant en boîte de nuit on rentre comme ça, libre de tout. Faut que ça cesse", exige la mère d'Adrien. Quand on l'interroge sur cette fermeture administrative de la boîte de nuit, décision forte de l'État, elle estime simplement qu'"il était temps". 

La discothèque Le Phénix en Isère
La discothèque Le Phénix en Isère
Crédit : Serge Pueyo pour RTL
À lire aussi

Depuis le drame, cette mère en appelle aux politiques de tous bords afin de faire cesser cette violence. "Pourvu que ça continue, c'est mon souhait le plus cher, que mon fils ne soit pas oublié, que la France ne l'oublie pas. Que la France protège nos enfants, c'est mon cri", conclut-elle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/