1 min de lecture Moselle

Metz : deux surveillants de la prison de Metz-Queuleu agressés par un détenu

Un détenu de 31 ans, emprisonné pour agression sexuelle, a violemment agressé deux gardiens de la maison d'arrêt de Metz-Queuleu en Moselle. Instable, ce n'est pas la première fois qu'il passe à l'acte.

La prison de Metz-Queuleu (illustration)
La prison de Metz-Queuleu (illustration) Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin et AFP

Violente agression à la prison de Metz-Queuleu, en Moselle. Deux surveillants du centre pénitentiaire ont été blessés mardi 5 novembre après avoir été agressés par un détenu. L'un d'entre eux a reçu "un coup à la mâchoire" et "le second présente des griffures au niveau du cou et a reçu des crachats", a relaté Christian Mercuri, procureur de la République de Metz.


Les deux agents ont été agressés vers 15 heures, "au moment où ils mettaient un détenu en prévention", c'est à dire au quartier disciplinaire, "pour du tapage" dans sa cellule, a indiqué le procureur.  Il purge une peine de trois ans de prison pour agression sexuelle depuis le 7 mars, selon le parquet.

L'homme de 31 ans "a asséné plusieurs coups (au premier gardien) et lui a fissuré la mâchoire", a ajouté le secrétaire régional de l'Ufap-Unsa Justice dans le Grand Est, Arnaud Gateau. "Le second surveillant a reçu aussi des coups de poing", selon le syndicaliste. 

Un homme instable et multirécidiviste

L'agresseur "a un profil psychologique instable, il est déjà passé à l'acte à plusieurs reprises, notamment lors sa dernière peine au centre pénitentiaire de Metz", a-t-il précisé, confirmant une information de France bleu Lorraine nord. 

À lire aussi
Un ours polaire au zoo d'Amnéville faits divers
Zoo d'Amnéville : nouvelle polémique à propos d'un cadavre d'ours

"Son passage à l'acte était prévisible, ça avait été signalé à plusieurs reprises", a poursuivi le représentant de l'Ufap-Unsa, qui réclame son transfert dans une unité pour détenus violents à la prison de Strasbourg.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Moselle Prisons Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants