2 min de lecture Gouvernement

VIDÉO - Médine au Bataclan : Collomb condamne "certains textes choquants du rappeur"

Le ministre de l'Intérieur s'est exprimé pour la première fois sur la polémique suscitée par un concert du rappeur Médine programmé au Bataclan. Gérard Collomb ouvert la voie à une possible interdiction par le gouvernement.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb s'exprime devant l'Assemblée nationale
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb s'exprime devant l'Assemblée nationale Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
Journaliste RTL

"Face à certains textes choquants (de Médine), on ne peut qu'en condamner la teneur." Gérard Collomb s'est exprimé pour la première fois sur le concert du rappeur prévu au Bataclan en octobre prochain, mercredi 13 juin à l'Assemblée nationale.

Le ministre de l'Intérieur était interrogé sur cette polémique, déclenchée par des élus de droite et d'extrême droite, par Meyer Habib. Le député UDI s'est ému de la programmation au Bataclan d'"un rappeur (...) qui pose avec un t-shirt portant la mention 'jihad'", moins de trois ans après les attentats du 13 novembre 2015. Il a jugé la situation "intolérable, indécente et scandaleuse", "une insulte à toutes les victimes", et "un trouble à l'ordre public". 

"J'entends et je partage votre indignation", a répondu Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, condamnant "certains textes choquants" du rappeur. "Il y a (...) la liberté de création, mais il ne faut pas sous-estimer ce que peuvent avoir de tels propos sur des esprits fragiles (sic), sur un certain nombre de nos jeunes."

À lire aussi
Édouard Philippe et le gouvernement à l'Assemblée nationale le 24 juillet 2018 à Paris. gouvernement
Hôpitaux, chômage... Ce que le gouvernement va vous annoncer à la rentrée

Et d'ajouter : "Nous condamnerons toujours ceux qui appellent à la haine, ceux qui appellent à la division." Gérard Collomb a assuré que le Premier ministre et lui essaieraient "toujours de rassembler là où un certain nombre veulent diviser".

Collomb ouvre la voie à une interdiction

Le premier ministre Édouard Philippe avait avancé la veille devant le Sénat le respect "la loi" et "la liberté d'expression" pour justifier de la non-intervention du gouvernement. "La loi s'agissant d'un concert (...) est très simple : elle ne permet d'interdire que lorsque la programmation causerait un trouble manifeste à l'ordre public" en cas d'"incitation à la haine raciale", avait-il développé.

Devant l'Assemblée, Gérard Collomb a cette fois clairement ouvert la voie à la possibilité d'une interdiction du concert de Médine. "Nous ne sommes pas maîtres de la programmation du Bataclan. Mais comme vous le savez, tout ce qui peut amener à un trouble à l'ordre public peut, dans les limites de la loi, pouvoir trouver une interdiction."

Le ministre de l'Intérieur a affirmé que le gouvernement verrait "d'ici le mois d'octobre". "Mais nous saurons toujours avec le Premier ministre, avec le gouvernement, prendre nos responsabilités", a conclut Gérard Collomb.

Le rappeur Médine a renouvelé dans un communiqué lundi 11 juin ses "condamnations passées à l'égard des abjects attentats du 13 novembre 2015". Il a accusé l'extrême droite de vouloir "dicter la programmation de nos salles de concerts" et "plus généralement limiter notre liberté d'expression" en cherchant  "à instrumentaliser la douleur des victimes et de leur famille". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Gérard Collomb Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793740641
VIDÉO - Médine au Bataclan : Collomb condamne "certains textes choquants du rappeur"
VIDÉO - Médine au Bataclan : Collomb condamne "certains textes choquants du rappeur"
Le ministre de l'Intérieur s'est exprimé pour la première fois sur la polémique suscitée par un concert du rappeur Médine programmé au Bataclan. Gérard Collomb ouvert la voie à une possible interdiction par le gouvernement.
https://www.rtl.fr/actu/politique/video-medine-au-bataclan-gerard-collomb-condamne-certains-textes-choquants-du-rappeur-7793740641
2018-06-13 19:31:41
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7HN_1oKHjq7lzbNCuLT6eA/330v220-2/online/image/2018/0305/7792507807_le-ministre-de-l-interieur-gerard-collomb-s-exprime-devant-l-assemblee-nationale.jpg