1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Marseille : à la cité de la Bricarde, les habitants racontent l'attaque contre la BAC
1 min de lecture

Marseille : à la cité de la Bricarde, les habitants racontent l'attaque contre la BAC

REPORTAGE - À l'heure où les tirs de kalachnikovs raisonnent presque tous les jours dans le quartier de la Bricarde à Marseille, les habitants et policiers sont désemparés. Plusieurs officiers de la bac ont été laissés au repos après une fusillade ce dimanche 3 octobre.

Une voiture de la bac (image d'illustration).
Une voiture de la bac (image d'illustration).
Crédit : NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
En immersion dans la cité de la Bricarde, à Marseille, où les trafiquants ont attaqué des agents de la BAC
02:43
Morad Djabari - édité par Romain Giraud

Le petit muret en béton est criblé de balle. Juste derrière à plat ventre, c’est ici que les huit membres de la BAC nord se sont réfugiés des tirs à l’arme lourde. Au pied de cette longue tour, des caddies, des poubelles barrent l’entrée. C’est le point de deal.

Sous les fenêtres de Manuel qui, le week-end dernier, a entendu des coups de feux un peu plus forts que d’habitude. "J'ai entendu un coup de feu, je me suis levé, j'ai ouvert la fenêtre, j'ai reculé. Ils ont mis en joue un policier. La Kalachnikov je connais son bruit, c'est du gros calibre", se rappelle-t-il.

Trois kalachnikovs, un pistolet, des gilets par balles et de la drogue sont alors retrouvés dans un appartement en juste dessous de celui de Manuel. Une nouvelle fusillade devant chez lui peut-être celle de trop.

Les coups de feux ne sont pas quotidiens mais désormais fréquents. Le point de deal est là, en revanche, en bas de l’immeuble depuis plusieurs années. Entre les canapés déchirés, des scooters calcinés, Pascale traine difficilement son cabas sur le trottoir déformé. Elle habite la Tour depuis plus 40 ans.

À écouter aussi

Elle a entendu évidement la fusillade le weekend dernier où aucun policier visé n’a été blessé, mais ils sont tous très marqués comme le confie Eddy Sid, du syndicat SGP police. 

Les 8 membres de la BAC nord ont été laissés au repos. D’ici peu ils vont être auditionnés. Une enquête pour tentative d’homicide a été ouverte à la suite de cette fusillade. Deux hommes ont été interpellés dont un jeune de 22 ans connu pour trafic et port d’arme.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/