1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Maroc : arrêté pour cybercriminalité, un Français risque 116 ans de prison aux USA
2 min de lecture

Maroc : arrêté pour cybercriminalité, un Français risque 116 ans de prison aux USA

Un Français de 21 ans a été arrêté et incarcéré au Maroc dans le cadre d'une enquête internationale. Si le jeune pirate est extradé aux États-Unis, il risque 116 ans de prison.

Un pirate informatique (illustration)
Un pirate informatique (illustration)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Robinson Hollanders & AFP

Dans le cadre d'une enquête internationale entre le Maroc et le FBI, un Français de 21 ans a été arrêté et incarcéré au Maroc. Il est recherché par les États-Unis pour son implication présumée dans une affaire de cybercriminalité contre des entreprises, dont certaines sont américaines.

Sébastien Raoult, a été interpellé le 31 mai à l'aéroport de Rabat-Salé alors qu'il faisait l'objet d'une notice rouge - message d'alerte international - émise par Interpol, selon une information de L'Obs. Selon les médias marocains, citant une source policière, l'arrestation du jeune pirate français a été "le fruit d'une coopération entre la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) marocaine et le FBI".


Son avocat, Me Phillipe Ohayon, s'oppose à la demande d'extradition formulée par les États-Unis. "Il n'a séjourné qu'en France et au Maroc. Si piraterie il y a, c'est depuis la France. Le juge naturel est le juge français", soutient-il. Pour appuyer sa demande, il a envoyé des courriers au président de la République française, Emmanuel Macron, au ministre de la Justice française, Éric Dupont-Moretti ainsi qu'au parquet d'Épinal dans les Vosges, où est domicilié son client.

Des "cybercriminels prolifiques"

L'ancien étudiant d'Epitech, une école française d'informatique, est incarcéré depuis le 2 juin dans une prison proche de la capitale du Maroc, Rabat. Selon L'Obs, le FBI soupçonne le vosgien de faire partie d'un groupe de hacker, les "Shiny Hunters", accusé d'être des "cybercriminels prolifiques".

À lire aussi

En cas d'extradition aux États-Unis, Sébastien Raoult risque 116 ans de prison. Les faits qui lui sont reprochés par la justice américaine sont les suivants : "Complots en vue de commettre une fraude et abus électronique", "fraude électronique" et "vol d'identité grave", toujours selon L'Obs. L'une des sociétés que le groupe de pirate informatique aurait attaquée est l’entreprise américaine Microsoft.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire