1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Maine-et-Loire : une rave party illégale rassemble plus de 1.000 personnes
1 min de lecture

Maine-et-Loire : une rave party illégale rassemble plus de 1.000 personnes

VU DANS LA PRESSE - Une rave party illégale est en cours depuis le 22 juillet, rassemblant plus de 1000 personnes en Maine-et-Loire. Une quarantaine de gendarmes tentent d’éviter que d’autres fêtards n'affluent.

Une rave party (illustration)
Une rave party (illustration)
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Romain Giraud

En toute illégalité, ils sont plus de 1.000 fêtards à s'être réunis sur un emplacement de 25 hectares à Tigné (Maine-et-Loire), pour une "rave-party" en début de soirée ce vendredi 23 juillet. Les fêtards, présents aussi toute la journée de ce 25 juillet sur le site, devraient partir dans la journée, tandis que les gendarmes s'efforcent de limiter l'afflux de nouvelles personnes sur les lieux.  

"Nous avons été prévenus par les services de gendarmerie", explique le maire Médérick Thomas à Ouest-France qui a relayé l'information. Sur place, le 24 juillet, une quarantaine de gendarmes et de sapeurs-pompiers encadraient le rassemblement

Les forces de l’ordre ont préféré encadrer la partie plutôt que de la stopper. Un poste de secours a en effet été mis en place et aucun incident n’est à déplorer. "Il n’est pour l’instant pas prévu d’évacuer les lieux, tout se passe dans le calme mais nous restons vigilants", précise Médérick Thomas. 

Le préfet de Maine-et-Loire s'est rendu sur place

Le préfet de Maine-et-Loire, Pierre Ory, s’est rendu lui aussi sur place afin de coordonner au mieux l’action des forces de l’ordre. Il a déploré l’irresponsabilité des participants à cette fête, organisée alors que l’épidémie de coronavirus est encore loin d’être terminée.

À lire aussi

Sur place, les participants ont expliqué que cette "rave-party" était organisée en mémoire de Steve Maia Caniço, retrouvé le lundi 29 juillet 2019 dans la Loire à Nantes, plusieurs jours après la fête de la musique au cours de laquelle des policiers étaient intervenus.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/