1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Madagascar : un adolescent français enlevé par des hommes armés devant son lycée
2 min de lecture

Madagascar : un adolescent français enlevé par des hommes armés devant son lycée

Le jeune homme, d'origine indo-pakistanaise, appartient à la communauté des Karanas, particulièrement visée par des kidnappings sur l'île.

Le jeune homme a été enlevé devant le lycée français de la capitale malgache, Antananarivo
Le jeune homme a été enlevé devant le lycée français de la capitale malgache, Antananarivo
Crédit : Capture d'écran Google Maps / Gabriel Maillard
Léa Stassinet & AFP

Six hommes cagoulés et armés de fusils d'assaut ont enlevé un adolescent mardi 11 avril devant le lycée français d'Antananarivo, capitale de l'île de Madagascar. Le commando a kidnappé le jeune homme âgé de 16 ans, d'origine indo-pakistanaise (que l'on traduit par Karana en malgache, ndlr), avant de prendre la fuite en ouvrant le feu sur les policiers qui assuraient la circulation devant l'établissement scolaire. 

"Un policier a été légèrement blessé et la voiture des policiers a aussi pris une balle au niveau de son radiateur", a précisé le porte-parole de la police malgache, le commissaire Alexandre Sylvain Ranaivoson. Les ravisseurs restent "introuvables jusqu'à maintenant", tout comme la victime, a-t-il ajouté. 

Les enlèvements de Karanas sont fréquents à Madagascar. Cette communauté, très active dans l'économie et le commerce local, est particulièrement ciblée par des gangs criminels qui exigent d'importantes rançons en échange de la libération de leurs victimes. "C'est un kidnapping sous rançon, malheureusement c'est une pratique qui arrive assez régulièrement à Madagascar. En général, ces enlèvements touchent des adultes. L'aspect particulier, et surtout aggravant de ce qui s'est passé, est qu'il s'agit d'un mineur", a expliqué Jean-Denis Boudot, du Collectif des Français d'origine indienne de Madagascar (CFOIM), sur l'antenne de franceinfo mercredi 12 avril. 

"Pas une journée sans que la communauté soit touchée"

Il a également fustigé l'attitude des policiers présents sur place. "Ils étaient à proximité des lieux et ne sont pas intervenus", dénonce-t-il. Son collectif a par ailleurs dénoncé dans un communiqué  "la violence croissante" visant leur communauté. "La situation est grave. Il ne se passe plus une journée sans que la communauté soit touchée", a déploré le CFOIM, qui a lancé un "appel solennel au gouvernement malgache et à la communauté internationale pour stopper l'escalade de la violence", à l'encontre de ses membres. 

À lire aussi

De son côté, le ministère des Affaires étrangères à Paris a assuré avoir "connaissance de cet enlèvement" et être "pleinement mobilisé", sans donner plus de détails. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.