1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Lynchage à l'Escarène : "Il a été pourchassé avec des chiens", raconte la compagne du défunt
2 min de lecture

Lynchage à l'Escarène : "Il a été pourchassé avec des chiens", raconte la compagne du défunt

DOCUMENT RTL - "Il y en avait un qui le tenait, un qui le frappait", explique Olivia, la compagne de Jérémy Dasylva, battu à mort par des habitants de l'Escarène.

Une patrouille de gendarmerie (illustration)
Une patrouille de gendarmerie (illustration)
Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
Lynchage à l'Escarène : "Il a été pourchassé avec des chiens", raconte la compagne du défunt
00:02:20
Maxime Levy - édité par Robinson Hollanders

Le 12 octobre dernier, à l'Escarène, dans l'arrière-pays niçois, un homme de 39 ans soupçonné semble-t-il de cambriolage par certains habitants, aurait été pourchassé par plusieurs personnes. Une source proche du dossier confirme à RTL qu'un vol par effraction à bien été signalé le même jour. Il aurait été tabassé, lynché et il est mort deux jours plus tard à l'hôpital de Nice où il avait été transporté. Depuis cette date, aucune mise en examen. Et pourtant, la compagne de cet homme l'assure : les agresseurs sont de la commune et elle les connaît. Elle leur a même parlé après le drame.

"Moi, j'étais sur Nice. Il est rentré de son côté, il a pris le train. Je le cherchais dans le village et je ne le trouvais pas. Dix minutes après être arrivée chez moi, j'ai une amie qui m'a appelée. Elle m'a dit : 'Olivia vient vite, Jérémy est en train de se faire frapper'", nous raconte Olivia, compagne de Jérémy Dasylva. Elle accourt jusqu'au moulin à huile du village pour y découvrir le corps de son compagnon. 

"Il y en avait un qui le tenait, un qui le frappait. Il était par terre, roué de coups et ne pouvait plus marcher. Et je les ai vus, tous ces jeunes. Ils me connaissent tous dans le village et ils m'ont tous dit : 'Olivia, si on savait que c'était ton mec, jamais on ne l'aurait frappé'. Il y en a même un qui m'a dit qu'il avait eu ce qu'il méritait.  Alors qu'il n'a rien fait dans cette histoire, je l'ai retrouvé trempé de la tête aux pieds, sans chaussures", témoigne-t-elle. 

"Je le vis très très mal, c'est horrible"

"Il m'a dit qu'il ne comprenait pas ce qui lui était arrivé et qu'il avait été pourchassé par des gens, dont un homme qui avait deux staffs, qui l'ont mordu à plusieurs reprises sur le corps. Il avait le pantalon déchiré, il avait froid, il avait mal dans le ventre. Il avait pris des coups", précise Olivia. 

À écouter aussi

Accusé d'un vol de 45 euros sur une carte bleue, Jérémy aurait assuré à Olivia qu'il n'était pas coupable. Jérémy était "quelqu'un d'indépendant", de "loyal" et "qui avait toujours le sourire", indique Olivia. "Jérémy, c'est un métis. Quand on le voyait, on le prenait pour un musulman. Pour moi, c'est un acte de racisme", lâche-t-elle.

"Dans dix jours, ça va faire deux mois qu'il est décédé. Sans lui, je me sens complètement perdue. Ma famille me soutient, mes amis me soutiennent, mais bon, c'est très dur. C'est très dur d'être seul et c'est la première fois de ma vie que je suis confrontée à cette situation-là", dit Olivia, bouleversée, deux mois après le drame. 

Elle a annoncé avoir porté plainte contre l'ensemble des personnes aperçues sur place. Mais si elle en a vu trois ou quatre, "ils étaient huit, voire une dizaine", explique-t-elle.  

Selon une source proche de l'enquête, les responsabilités ne sont pas tout à fait claires dans cette affaire. Qu'est ce qui a véritablement provoqué ce passage à tabac ? Pour quelles raisons a-t-il été frappé ? 

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Nice pour "violences volontaires ayant entrainées la mort sans intention de la donner". L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de Nice afin de retrouver les auteurs de ces violences mortelles.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.