1 min de lecture Prisons

Loiret : un détenu est mort en mettant le feu à son matelas dans une prison

Un détenu est mort ce lundi 21 janvier, probablement intoxiqué par les fumées, après avoir mis le feu à son matelas dans la prison de Saran.

Picardie: des surveillants bloquent la prison de Laon après l'agression d'une infirmière(iilustration)
Picardie: des surveillants bloquent la prison de Laon après l'agression d'une infirmière(iilustration) Crédit : GERARD JULIEN / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Un homme de 38 ans, incarcéré depuis moins d'un mois au centre pénitentiaire d'Orléans-Saran, est décédé lundi 20 janvier. Seul dans sa cellule, le détenu "a visiblement incendié son matelas" en fin de soirée, a expliqué le procureur de la République, Nicolas Bessone, et aurait été asphyxié par les fumées, avant l'arrivée des pompiers. 

"Depuis leur mirador, les surveillants ont vu sortir une fumée noire de la fenêtre de sa cellule. Ils ont donné l'alerte. Mais, quand ils sont arrivés, la personne était décédée très vraisemblablement par inhalation de ces fumées", a précisé le magistrat.  

Le 28 décembre 2018, cet homme avait été condamné à un an de prison ferme pour violences conjugales par le tribunal correctionnel de Montargis. Un autre détenu, légèrement blessé, a été transporté à l'hôpital d'Orléans, situé à 6 kilomètres.

"Il lui avait été retiré tout ce qui pouvait lui permettre de se mutiler ou de se pendre, malheureusement, il avait conservé son briquet", a ajouté le procureur. Faisant l'objet d'un suivi particulier en raison d'un possible risque de suicide, il devait être transféré à l'UHSA (unité hospitalière spécialement aménagée, une unité pénitentiaire pour les personnes qui ont des problèmes psychologiques ou psychiatriques). Une autopsie a été ordonnée pour confirmer les causes de sa mort. 

En 2018, plus de 100 détenus, sur plus de 71.000 fin décembre, se sont donné la mort en prison en France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prisons Loiret Suicide
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants