1 min de lecture Harcèlement

"Ligue du LOL" : le parquet de Paris mène une enquête pour "harcèlement"

L'affaire de la "Ligue du LOL" a éclaté le 8 février après la publication d'un article de Libération qui a mis au jour l'existence d'un groupe Facebook privé.

"Ligue du LOL" : le parquet de Paris mène une enquête pour "harcèlement".
"Ligue du LOL" : le parquet de Paris mène une enquête pour "harcèlement". Crédit : ALASTAIR PIKE / AFP
Camille Descroix
Camille Descroix
et AFP

Une enquête pour "harcèlement" est menée depuis plusieurs mois par le parquet de Paris dans l'affaire de la "Ligue du LOL", a appris l'AFP de source judiciaire ce vendredi 7 février.

Cette source n'a pas précisé à quelle date l'enquête, confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), avait été ouverte. Au déclenchement de l'affaire, en février 2019, SOS Racisme avait saisi la justice, imité quelques semaines plus tard par l'association Prenons la une qui milite pour l'égalité femmes-hommes dans les rédactions.

De nombreux internautes avaient accusé plusieurs membres du groupe, essentiellement des journalistes et des communicants, et d'autres personnes extérieures de les avoir harcelés sur Internet dans les années 2010, ou d'avoir par leurs critiques publiques lancé des "meutes" numériques contre eux, entraînant le licenciement de certains des fauteurs de troubles.

Parmi ces derniers figurent notamment un ex-chef adjoint du service web et un pigiste de Libération, ou encore un ancien rédacteur en chef des Inrocks. Après des excuses initiales, plusieurs d'entre eux ont contesté les accusations dont ils faisaient l'objet. Au moins trois procédures aux prud'hommes sont en cours contre Libération et les Inrocks.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Harcèlement Cyberharcèlement Internet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants