2 min de lecture Justice

Les parents d'Inaya, 20 mois et enterrée dans la forêt, condamnés à 30 ans en appel

En première instance, le couple qui clame son innocence avait été condamné à 20 et 30 ans de réclusion.

Le tribunal de Bobigny en Seine-Saint-Denis (illustration).
Le tribunal de Bobigny en Seine-Saint-Denis (illustration). Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
103787476925100813301
Félix Roudaut
et AFP

L'affaire avait choqué la France. Les parents de la petite Inaya ont été condamnés jeudi 30 mars en appel à 30 ans de réclusion par la Cour d'assises de Bobigny pour avoir, "à égalité", causé la mort de la fillette avant de dissimuler son décès pendant plus d'un an. En première instance en 2015, le père et la mère avaient respectivement été condamnés à 30 et 20 ans de réclusion criminelle. 

L'avocat général, Bernard Farret, avait requis jeudi une peine de 25 ans de prison à l'encontre de Grégoire Compiègne, considérant que sa responsabilité dans la mort du nourrisson de 20 mois n'était pas supérieure à celle de la mère. Bushra Taher-Saleh, qui a toujours désigné son ex-compagnon comme étant le seul responsable des violences, a vu sa peine alourdie de dix ans entre le premier et le second procès.

Des parents décrits comme manipulateurs

Inaya, dont la mort est située fin 2011, "n'est pas décédée d'un coup particulier précis, elle est morte d'une succession de violences physiques et morales causées par ses deux parents", avait tempêté l'avocat général. Au vu des déclarations du père lors de l'appel, il avait acquis la certitude que l'enfant s'était trouvée rapidement confinée après son retour dans le foyer familial, un an et demi après avoir été placée tout bébé chez une assistante familiale. Quant aux ultimes violences, Bernard Farret a estimé qu'elles avaient été causées par la mère. Cette dernière aurait secoué Inaya qui réclamait une nouvelle fois son assistante familiale. 

À lire aussi
Thierry Solère, à l'Assemblée nationale assemblée nationale
Le député REM Thierry Solère placé en garde à vue

La petite fille avait été placée dans une famille d'accueil à l'âge de trois semaines, alors que sa mère l'allaitait encore, sur ordonnance du juge des enfants de Melun. La famille s'y était établi après avoir erré plusieurs mois en province. Le fils aîné du couple avait été également placé pour une courte période à l'automne 2009, après des coups donnés par son père, condamné à six mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer. Les services sociaux ont été mis en cause durant le procès pour avoir cru sur parole des parents décrits comme manipulateurs, qui avaient finalement récupéré leurs enfants.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Faits divers Seine-et-Marne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787891281
Les parents d'Inaya, 20 mois et enterrée dans la forêt, condamnés à 30 ans en appel
Les parents d'Inaya, 20 mois et enterrée dans la forêt, condamnés à 30 ans en appel
En première instance, le couple qui clame son innocence avait été condamné à 20 et 30 ans de réclusion.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/les-parents-d-inaya-20-mois-et-enterree-dans-la-foret-condamnes-a-30-ans-en-appel-7787891281
2017-03-31 05:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/h15jvA4pB5ZMnuNc5S-vUA/330v220-2/online/image/2016/0514/7783226623_le-tribunal-de-bobigny-en-seine-saint-denis-illustration.jpg