1 min de lecture Procès

Les infos de 18h - Violeur de la forêt de Sénart : les sœurs de l'accusé passent à la barre

Le violeur de Sénart est suspecté d'avoir commis une trentaine de viols dans une forêt d'Essonne entre 1995 et 2000. Son procès s'est ouvert ce mardi, l'accusé clame son innocence.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 18h - Violeur de la forêt de Sénart : les sœurs de l'accusé passent à la barre Crédit Image : Didier Sement / Biosphoto / Biosphoto via AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Émilie Baujard
Emilie Baujard édité par Nicolas Barreiro

Le procès de celui que l'on surnomme le violeur de la forêt de Sénart s'est ouvert ce mardi 15 septembre à la Cour d'Assises d'Evry. Un père de famille est suspecté d'avoir commis une trentaine de viols, tentatives de viol et agressions sexuelles dans la forêt de Sénart entre 1995 et 2000.


La défense a toujours nié les faits. Tout l'après-midi, ses sœurs se sont succédé à la barre et ont toutes pris sa défense. La première se souvient du coup de fil de la police en 2015. "C'était incompréhensible, on était abasourdi" dit-elle. Depuis, toute la famille fait bloc derrière le petit dernier d'une fratrie de huit enfants. 

Selon ses proches, le suspect est quelqu'un d'adorable, serviable, innocent... Il n'a pas le profil de ce dont on l'accuse selon sa sœur, "ce n'est pas lui, il faut arrêter de faire croire aux victimes que c'est lui" clame une autre de ses sœurs.

Dans son box, l'accusé répète "il y a erreur, je suis innocent, les analyses sont fausses", le tout sans jamais regarder les victimes qui lui font face. "C'est un homme combatif, qui revendique son innocence et nous allons essayer de la démontrer" souligne son avocat. "Nous passerons en cause l'intégralité des tests génétiques qui n'ont été confiés qu'à un seul laboratoire" conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Procès Faits divers Viol
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants