1 min de lecture Loi Veil

Le Pr. Israël Nisand : "La France a fait un énorme progrès en 40 ans sur la possibilité de choix pour les femmes"

REPLAY – Le Pr. Israël Nisand, responsable du pôle Gynécologie-Obstétrique au CHU de Strasbourg, est revenu sur la loi Veil légalisant l'avortement. Ce mercredi, les députés ont réaffirmé le droit fondamental à l'avortement par 143 voix contre 7.

Pacaud 245x300 RTL Grand Soir Christophe Pacaud iTunes RSS
>
Vincent Lambert : "On espère que le D-Shirt nous ouvrira aussi la porte des Etats-Unis" Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

La résolution réaffirmant le droit fondamental à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) a été adoptée le jour de l'anniversaire du démarrage des débats sur la loi de Simone Veil, le 26 novembre 1974. Elle a été votée par 143 voix contre 7.

A l'inverse de la violence des échanges d'il y a 40 ans, l'apaisement a dominé dans l'hémicycle lors des interventions, rompu seulement par un virulent discours anti-avortement du député d'extrême-droite Jacques Bompard.

Pour le Pr. Israël Nisand, responsable du pôle Gynécologie-Obstétrique au CHU de Strasbourg, l'avortement est actuellement accessible à toutes les femmes en France qui le demandent, mais il existe des situations régionales compliquées, en particulier dans les grandes villes. Ces difficultés sont essentiellement liées aux manques de moyens, d'effectif, d'organisation et de structure.

Je pense qu'en mettant les moyens là où il manque du monde, on améliorerait la situation des femmes en demande d'IVG.

Le Pr. Israël Nisand, responsable du pôle Gynécologie-Obstétrique au CHU de Strasbourg
Partager la citation

La résolution "rappelle que le droit universel des femmes à disposer librement de leur corps est une condition indispensable pour la construction de l'égalité réelle entre les femmes et les hommes, et d'une société de progrès".

Le chemin parcouru a été celui du choix des femmes. Elles sont aujourd'hui dans une situation meilleure que dans beaucoup d'autres pays où l'IVG est illégale ou encore difficile. Donc, on peut dire que la France a fait un énorme progrès dans les 40 ans sur la possibilité de choix pour les femmes.

Le Pr. Israël Nisand, responsable du pôle Gynécologie-Obstétrique au CHU de Strasbourg
Partager la citation
À lire aussi
Simone Veil reçoit le Heinrich Heine Prix de Duesseldorf le 13 décembre 2010 Simone Veil
Simone Veil au Panthéon : "Bien sûr qu'il fallait le faire"

Actuellement, le nombre d'IVG en France est évalué à 225.000 par an.

RTL vous recommande
Lire la suite
Loi Veil IVG Avortement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants