1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Le meurtrier Patrick Henry, atteint d'un cancer, pourrait sortir de prison
1 min de lecture

Le meurtrier Patrick Henry, atteint d'un cancer, pourrait sortir de prison

Il avait assassiné le petit Philippe Bertrand, 7 ans, en 1977. Patrick Henry, qui pourrait sortir de prison à cause d'une grave maladie, est aussi le symbole de la fin de la peine de mort en France.

Patrick Henry (à gauche), le meurtrier du petit Philippe Bertrand, est emmené par les policiers après son arrestation, le 18 février 1976
Patrick Henry (à gauche), le meurtrier du petit Philippe Bertrand, est emmené par les policiers après son arrestation, le 18 février 1976
Crédit : AFP
Océane Blanchard

Le cas Patrick Henry aura marqué profondément l'histoire de la justice française. Il y a quarante ans, il était condamné pour le meurtre de Philippe Bertrand, un petit garçon de 7 ans. Condamné, mais pas exécuté : cette affaire a marqué la fin de l'application de la peine de mort, défendue par l'avocat et homme politique Robert Badinter.

Âgé de 64 ans, Patrick Henry est encore détenu et atteint d'un cancer à un stade avancéLibération a révélé que l'homme a demandé une suspension de peine pour motif médical, qui sera examinée le 12 septembre par le tribunal d'application des peines de Melun.   

Selon le journal, celui qui "a échappé à la sentence capitale demande à ne pas mourir derrière les barreaux". La demande se fonde sur un article du code de procédure pénale, qui prévoit notamment une suspension de peine pour les personnes "atteintes d’une pathologie engageant le pronostic vital". Si le tribunal se prononce en faveur de sa libération, l'homme serait hébergé gracieusement à Lille par une amie rencontrée dans une association carcérale, afin de se rendre au CHU pour pouvoir suivre son traitement.

Libéré puis de nouveau incarcéré

Condamné à perpétuité en 1977, Patrick Henry avait pourtant bénéficié d'une libération conditionnelle en 2001. Mais l'homme est vite retourné définitivement derrière les barreaux : à peine dehors, il a été arrêté avec 9 kilos de haschich en Espagne. Les magistrats ont par la suite toujours refusé de lui accorder d'autres libérations conditionnelles malgré ses demandes répétées, dont la dernière avait été rejetée en 2016, et une psychothérapie de plusieurs années.

À lire aussi

Son avocat, Maître Hugo Lévy a déclaré à Libération que "ce qui est éprouvant, c’est de comprendre que la perspective d’une mort prochaine provoque une sorte de joie chez Patrick Henry, parce que cela signifie qu’il pourrait enfin sortir. Le cancer est sa libération, c’est terrible." 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.