1 min de lecture Gironde

Un député poursuivi pour harcèlement moral et violences psychologiques sur son ex-femme

INFO RTL - Le député de Gironde Benoît Simian est visé par une procédure pour harcèlement moral et une autre pour violences psychologiques sur son ex-femme. Le parquet de Bordeaux a décidé de demander la levée de l'immunité parlementaire pour pouvoir l'entendre.

Le député de Gironde Benoît Simian
Le député de Gironde Benoît Simian Crédit : Philippe LOPEZ / AFP
Émilie Baujard
Emilie Baujard édité par Valentin Deleforterie

Benoît Simian, député Libertés et territoires (LT) est visé par une procédure pour harcèlement moral et une autre pour violences psychologiques sur son ex-femme. Le parquet de Bordeaux a décidé de demander la levée de l'immunité parlementaire pour pouvoir l'entendre, selon les informations de RTL.

Les relations entre les époux Simian se sont envenimées lors de leur séparation au printemps dernier. Après avoir quitté le domicile conjugal, Benoit Simian s'est servi de son bureau de parlementaire installé dans le jardin pour importuner son ex-femme, Soraya, et ses enfants. "Il a tagué la boîte aux lettres. Il volait les poubelles (...) Il nous écoutait, il nous observait. Il était tout le temps là, du matin au soir", raconte-t-elle à RTL.

Cette dernière a porté plainte, et un magistrat l'a déclarée vraisemblablement victime de harcèlement psychologique. Il lui a donné un Téléphone grave danger. Le magistrat a également rendu une ordonnance de protection le 3 août dernier. 

Depuis, Benoît Simian a l'interdiction d'approcher du domicile et d'entrer en contact avec Soraya. Pourtant, selon elle, son ex-mari multiplie toujours les provocations. Elle se sent aujourd'hui à bout. 

Benoît Simian nie les faits et assure être lui-même victime

À lire aussi
justice
Lyon : un réseau de trafiquants d'armes démantelé

"On se sent surveillé. On se demande ce qui va arriver. Du coup ça nous pourrit la vie parce que le soir j'arrive le soir et je ne peux pas faire à manger aux enfants parce qu'il n'y a plus de gaz, plus d'eau chaude. On dort les lumières allumées. J'avais des caméras, il les a toutes cassées", détaille Soraya.

Les juges souhaitent désormais entendre le député dans cette affaire mais son immunité parlementaire le protège. C'est pourquoi une demande de levée a été transmise au ministère de la Justice.

Benoît Simian nie les faits qui lui sont reprochés et affirme avoir porté plainte contre sa femme pour violence. Il dit être victime d'une machination politique et entend bien se défendre devant la justice. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gironde Parlement Immunité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants