1 min de lecture Aveyron

Larzac : pour protéger ses administrés, un maire prend des mesures "anti-loup"

L'édile aveyronnais a notamment pris un arrêté interdisant aux enfants de jouer seuls hormis dans des jardins clos. Ces derniers devront également être tenus par la main par un adulte lors de promenades dans le village.

Photo de loups prise le 17 octobre 2006 à Saint-Martin-Vésubie (illustration)
Photo de loups prise le 17 octobre 2006 à Saint-Martin-Vésubie (illustration) Crédit : AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

La psychose guette le département de l'Aveyron. Depuis le début de l'année 2017, 26 attaques sur des troupeaux ont eu lieu, indique la préfecture. Parmi les 25 expertisées, 19 pourraient être attribuées à un ou plusieurs loups qui roderaient dans la région du Larzac. Alors pour éviter toute attaque sur des humains mais aussi par peur d'accidents liés à des balles perdues pouvant être tirées par des éleveurs, le maire d'une commune aveyronnaise, également président de la communauté de commune Larzac et Vallées a pris des mesures fortes

L'arrêté publié par le maire de Cornus, Christophe Laborie prévoit l'interdiction pour les enfants de moins de dix ans de jouer seuls en dehors de jardins clos. Ils devront également être tenus par la main par un adulte lorsqu'ils circuleront dans le village. L'arrêté stipule également que "toutes les activités de promenade et de randonnées sont fortement déconseillées" sur la commune, tout comme les déplacements en solitaire sur les chemins ruraux, de jour comme de nuit. Il est également demandé aux promeneurs de ne pas porter de vêtements réfléchissants qui pourraient attirer le prédateur. Enfin, le maire a promulgué l'interdiction de "transporter ou d'abandonner de la nourriture sur le territoire de la commune". 

Ces mesures ont surtout vocation à alerter les pouvoirs publics, se justifie Christophe Laborie auprès de La Dépêche. "C'était une urgence de prendre cet arrêté car je voulais sensibiliser les touristes pour éviter des incidents majeurs. D'autre part, les loups ne peuvent pas cohabiter avec les élevages. Leurs attaques peuvent avoir des conséquences économiques car les élevages de brebis alimentent les caves de Roquefort", a-t-il expliqué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Aveyron Loups Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants