1 min de lecture Société

La réintégration d'Agnès Saal au sein du ministère de la Culture est-elle choquante ?

REPLAY INTÉGRAL – La ministre de la Culture Fleur Pellerin a justifié ce jeudi la réintégration d'Agnès Saal au sein de son ministère...

RTL Soir On Refait le monde - Sotto On refait le monde Thomas Sotto iTunes RSS
>
La réintégration d'Agnès Saal au sein du ministère de la Culture est-elle choquante ? Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
Journaliste

On refait le monde avec :
- Xavier Couture, producteur,
- Claude Cabanes, éditorialiste à L'Humanité,
- Jean-Christophe Buisson, rédacteur en chef au Figaro Magazine,
- Valérie Lecasble, vice-présidente de TBWA-Corporate.

Fleur Pellerin justifie la réintégration de l'ancienne présidente de l'INA

Contrainte de démissionner de la présidence de l'INA le 28 avril dernier, à la suite du scandale sur les 40.000 euros de frais de taxi, Agnès Saal a été nommée chargée de mission auprès du ministère de la Culture. Pour justifier sa réintégration, Fleur Pellerin a évoqué "une procédure normale pour une fonctionnaire", en faisant référence à la règle de l'emploi à vie établie par Maurice Thorez, ministre de la Fonction publique en 1946.

Selon Xavier Couture, la nomination d'Agnès Saal est "choquante", car il s'agit du "reflet de l'oligarchie d’État qui est absolument indéboulonnable". "C'est étrange qu'on lui crée un poste sur mesure" au sein du ministère de la Culture, a ajouté le producteur.

Agnès Saal est quelqu'un de plutôt compétent et respectable, mais sa réintégration est choquante.

Xavier Couture, producteur
Partager la citation

Valérie Lecasble, quant à elle, estime "qu'il n'y a pas d'automatisme de réintégration au sein de la fonction publique". La vice-présidente de TBWA-Corporate déclare avoir "connu" de nombreux fonctionnaires qui "ont attendu des mois pour pouvoir être réintégrés".

RTL vous recommande
Lire la suite
Société Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants