1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. La "loi mannequin" : l'extrême maigreur dorénavant pénalisée
1 min de lecture

La "loi mannequin" : l'extrême maigreur dorénavant pénalisée

Un décret publié ce vendredi 5 mai dans le Journal officiel prévoit que les mannequins doivent fournir un certificat médical attestant qu'elles ne sont pas trop maigres.

Mannequins s'alignent avant de défiler chez Victoria Beckham pour sa collection printemps-été 2017 à la fashion week de New York
Mannequins s'alignent avant de défiler chez Victoria Beckham pour sa collection printemps-été 2017 à la fashion week de New York
Crédit : Sipa
Valentine De Brye

"La loi mannequin" a été appliquée de justesse. À deux jours du second tour de la présidentielle, un décret et un arrêté ont permis l'entrée en vigueur de deux "amendements mannequins" à la loi santé attendus depuis la promulgation du texte en janvier 2016.

Le premier texte oblige l'inscription de la mention "photographie retouchée" sur les images de mannequins dont la silhouette a été modifiée, sous peine d'une amende de 37.500 euros.

Le deuxième amendement est destiné à combattre l'extrême maigreur des modèles. Ces dernières devront donc fournir un certificat médical attestant qu'elles ne sont pas excessivement maigres. Employer une personne ne respectant pas cette obligation sera passible de six mois de prison et 75.000 euros d'amende. Valable deux ans, ces certificats devront être établis par des médecins du travail ou libéraux qui prendront en compte "l'état de santé global", ainsi que l'IMC de la personne. 

600.000 jeunes touchés par des troubles alimentaires

L'objectif de cette loi mannequin est donc de lutter contre l'anorexie, en particulier chez les jeunes filles afin de "protéger la santé d'une catégorie de la population particulièrement touchée par ce risque : les mannequins", s'explique le ministère de la Santé.

À lire aussi

Cette mesure entrera en vigueur dès samedi 6 mai et s'applique également aux mannequins d'un autre pays de l'espace Economique européen lorsqu'ils exercent en France. En France 600.000 jeunes sont touchés par les troubles du comportement alimentaire. Il s'agit de la 2e cause de mortalité chez les 15-24 ans après les accidents de la route.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.