1 min de lecture Faits divers

La Fondation Abbé Pierre réclame des logements plus que des hébergements

INVITÉ RTL - La Fondation Abbé Pierre estime que la question du mal-logement se réglera grâce à des logements et non à des solutions d'hébergement d'urgence, favorisées par le gouvernement.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
La Fondation Abbé Pierre réclame des logements plus que des hébergements Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

Le ras-le-bol des associations qui luttent contre le mal-logement. En France, la situation se dégrade puisque 4 millions de personnes sont soit sans toit, soit vivent dans des taudis. Ce mardi 30 janvier, la Fondation Abbé Pierre a remis son 23e rapport annuel sur le mal-logement au ministre de la Cohésion des territoires. "Il y a des choses qui empirent et des choses qui s'améliorent", souligne Manuel Domergue, directeur des études à la Fondation Abbé Pierre. "On a la chance d'avoir une politique du logement qui est assez efficace où l'on met des moyens", reconnaît-il, tout en regrettant que "plein de ménages passent au travers". 

La Fondation Abbé Pierre souhaite porter une philosophie : "le logement d'abord". Pour elle, il est temps d'arrêter de placer des gens dans des hébergements des mois durant afin qu'ils fassent leurs preuves et qu'on leur donne enfin un logement. "Il faut leur donner un logement tout de suite".

Manuel Domergue explique qu'en 20 ans, la Finlande a réussi à diviser par cinq le nombre de personnes sans domicile. Comment ? "Ils leur ont offert un logement". Et c'est bien cela que souhaite souligner la Fondation Abbé Pierre : le problème du mal-logement se réglera par des logements et non par des hébergements.

À lire aussi
C'est au niveau du rond Point Charcot des Sables-d'Olonne que le chauffard a fini sa course. faits divers
Vendée : Ivre, il roule à 160 km/h en pleine ville aux Sables-d’Olonne

"En France, on propose des hébergements aux gens qui sont à la rue et bien ça ne marche pas. On a doublé le nombre d'hébergements en dix ans, c'est une fuite en avant. Chaque gouvernement se félicite de faire plein de places d'hébergements, mais les gens restent dans ces hébergements, dans des hôtels qui coûtent un bras à l'assistance publique. C'est moins cher et plus digne de leur offrir un logement", martèle Manuel Domergue.

>
Logements sur-occupés : "On vit les uns sur les autres", témoigne Agathe Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Justice Enquête
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792058167
La Fondation Abbé Pierre réclame des logements plus que des hébergements
La Fondation Abbé Pierre réclame des logements plus que des hébergements
INVITÉ RTL - La Fondation Abbé Pierre estime que la question du mal-logement se réglera grâce à des logements et non à des solutions d'hébergement d'urgence, favorisées par le gouvernement.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/la-fondation-abbe-pierre-reclame-des-logements-plus-que-des-hebergements-7792058167
2018-01-30 23:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/b5K39aDbFWB7drrYPNdJEg/330v220-2/online/image/2016/1004/7785108354_un-appartement-insalubre-illustration.jpg