1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. La droite dénonce la rencontre de François Hollande avec Fidel Castro à Cuba
2 min de lecture

La droite dénonce la rencontre de François Hollande avec Fidel Castro à Cuba

REPLAY INTÉGRAL – L'entrevue de François Hollande avec Fidel Castro hier à Cuba suscite de vives réactions à droite...

"On refait le monde" du mardi 12 mai 2015 - l'intégralité
34:07
La droite dénonce la rencontre de Hollande avec Castro à Cuba, une rencontre historique ?
11:18
La polémique actuelle dépasse-t-elle les critiques contre la réforme de Vallaud-Belkacem ?
10:15
Migrants de Calais : la police est-elle trop violente ?
08:14

On refait le monde avec :
- Jean-Claude Dassier, journaliste à Valeurs actuelles et I-Télé,
- Alain Duhamel, éditorialiste sur RTL,
- Xavier Couture, producteur,
- Ivan Levaï, journaliste.

L'entrevue de François Hollande avec Fidel Castro est-elle historique ?

François Hollande a été reçu, lundi soir, par Fidel Castro dans sa résidence privée de La Havane à Cuba. C'est pour la première fois que l'ancien dirigeant cubain a accepté de rencontrer un chef d'État occidental.


Cette entrevue fait de "la peine" à Jean-Claude Dassier. Selon lui, la visite du président de la République à Cuba n'est pas "une mauvaise chose", mais son discours "pour essayer de justifier sa rencontre" avec le Lider Maximo montre "qu'il s'est fait plaisir à lui-même".

Ivan Levaï, quant à lui, annonce ne pas "être choqué" par la photo de François Hollande avec Fidel Castro. La rencontre du chef d’État français avec le dictateur cubain n'est pas "scandaleuse" et "il a eu raison d'aller le voir", déclare le journaliste.

Non, il a eu raison d'aller le voir. Je trouve que le propos n'est pas scandaleux. N'importe quel chef d’État serait ravi d'être le premier à rencontrer Castro.

Ivan Levaï, journaliste

La droite se dresse contre la réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem

À lire aussi

La droite se déchaîne contre la réforme du collège de la ministre de l'Éducation. Nicolas Sarkozy a notamment considéré que Najat Vallaud-Belkacem "était pire que Christiane Taubira".

Manuel Valls a défendu sa ministre lors de la séance des questions d'actualité à l'Assemblée nationale. "Les attaques personnelles, moi je les ai entendues à la une des quotidiens les plus réactionnaires. Je les ai entendues hier soir dans la bouche du président de votre formation (l'UMP) contre la ministre de l’Éducation nationale, avec des mots insupportables", a déclaré le Premier ministre avec véhémence.

La polémique actuelle dépasse-t-elle les critiques contre la personne de Najat Vallaud-Belkacem ? La réforme des collèges n'est-elle finalement plus qu'un prétexte ?

Alain Duhamel, éditorialiste sur RTL, estime que ce débat a pris une autre dimension qui s'apparente à un calcul politique contre Najat Vallaud-Belkacem.

Nicolas Sarkozy est sans doute actuellement le meilleur professionnel de la politique en activité. S'il a décidé de mettre l'accent sur et contre Najat Vallaud-Belkacem, c'est parce qu'il a pensé que c'était une cible qui lui réussirait, et que ça plairait à son électorat.

Alain Duhamel, éditorialiste sur RTL
RTL vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/