1 min de lecture Justice

L'expérimentation d'un tribunal criminel départemental est-il une bonne idée ?

INVITÉ RTL - Nicole Belloubet, la ministre de la Justice, a annoncé qu'un tribunal criminel départemental composé de juges professionnels serait expérimenté. Une décision incompréhensible pour Dominique Coujart, ancien président de la cour d'assises de Paris.

Stéphane Carpentier L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier
>
L'invité RTL du week-end du 10 mars 2018 Crédit Image : ERIC CABANIS / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et Claire Gaveau

Nicole Belloubet a annoncé vendredi 9 mars l'expérimentation d'un "tribunal criminel départemental" chargé de juger des crimes passibles de 15 ou 20 ans de réclusion. Il sera composé de juges professionnels et non d'un jury populaire comme c'est actuellement le cas aux assises.

Une annonce surprise qui peine à l'heure actuelle à convaincre. "Symboliquement, elle a beaucoup de sens. On pousse le citoyen vers la sortie car le jury est composé de citoyens. On a du mal à comprendre car la justice criminelle est probablement ce qui marche le mieux en France", rétorque Dominique Coujart, ancien président de la cour d'assises de Paris.

Invité de RTL ce samedi 10 mars, il défend ouvertement le système actuel, qui a notamment inspiré le Japon. "Je suis convaincu qu'il y a quelque chose qui gêne dans la Justice. C'est le seul service public qui s'en remet à la décision du citoyen pour prendre sa décision. Cela lui donne une légitimité que même les politiques n'ont pas. Je pense que ça les gêne", glisse-t-il.

À lire aussi
Le combat d'un mère pour récupérer ses filles enlevées au Liban Liban
Le combat d'une mère pour retrouver ses filles enlevées au Liban par leur père

Vers un gain de temps ?

L'objectif annoncé par Nicole Belloubet est évidemment tout autre. La garde des Sceaux souhaite "accélérer considérablement le jugement des affaires criminelles". Mais Dominique Coujart n'y croit pas. "Ce qui produit du temps, c'est l'instruction préalable et il n'est pas question de la modifier. Une cour d’assises prend deux ou trois jours pour juger une affaire et rend sa décision immédiatement. Un tribunal correctionnel prend l'après-midi mais rend son jugement deux mois après... Je ne vois pas où est le gain", explique-t-il. 

Et l'ancien président de la cour d'assises de Paris, qui était également président du syndicat de la Magistrature, ne s'arrête pas là et attaque directement la ministre de de la Justice. "L'ambition de Nicolas Belloubet pourrait se résumer par 'plus vite, moins cher et moins bien'. Je trouve que c'est une ambition un peu décevante". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Tribunaux Assises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792566863
L'expérimentation d'un tribunal criminel départemental est-il une bonne idée ?
L'expérimentation d'un tribunal criminel départemental est-il une bonne idée ?
INVITÉ RTL - Nicole Belloubet, la ministre de la Justice, a annoncé qu'un tribunal criminel départemental composé de juges professionnels serait expérimenté. Une décision incompréhensible pour Dominique Coujart, ancien président de la cour d'assises de Paris.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/l-experimentation-d-un-tribunal-criminel-departemental-est-il-une-bonne-idee-7792566863
2018-03-10 11:11:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/SGb3KGeyJssqL-yP7v6wzA/330v220-2/online/image/2018/0202/7792101586_un-avocat-devant-l-entree-d-une-cour-d-assises-illustration.jpg