2 min de lecture Montpellier

Kenzo, 21 mois, mort sous les coups : le beau-père et la mère jugés

Du lundi au vendredi 30 octobre, la mère et le beau-père du petit Kenzo, un bébé de 21 mois décédé sous des coups, vont devoir comparaître devant la cour d'assises de l'Hérault.

Une cour d'assises (illustration)
Une cour d'assises (illustration) Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Le procès attendu d'un infanticide s'apprête à se dérouler. Le beau-père et la mère de Kenzo, un garçon de 21 mois mort sous des coups et "actes de torture" le 14 février 2017, seront jugés de lundi à vendredi 30 octobre devant la cour d'assises de l'Hérault.

Teddy Maton, 35 ans, est accusé de "meurtre", "torture ou acte de barbarie" sur un mineur par une personne ayant autorité et récidive de violences habituelles. Angelina Seine, 23 ans, sera pour sa part jugée pour complicité de torture ou acte de barbarie sur un mineur par un ascendant, non dénonciation de mauvais traitements, privations, agressions ou atteintes sexuelles, non dénonciation de crime, non assistance à personne en danger et violences habituelles sur un mineur.

Le couple était en errance, passant ses nuits dans des hôtels de passage ou des véhicules. La jeune mère, son compagnon et l'enfant semblent avoir échappé aux radars des services sociaux. Le 14 février 2017, les secours sont appelés à Lunel (Hérault) par le couple qui avait mis en scène une pseudo-agression de la mère et de l'enfant, selon les enquêteurs.

Mais sur place, les pompiers ne parviennent pas à ranimer le petit garçon et constatent sur son corps de nombreuses lésions, des coups, des morsures et des brûlures d'époques différentes.

Les deux suspects nient leur implication

À lire aussi
Jelena Kuhl présente "Une famille presque zéro déchet" noël
Bioviva, une société de jouets française écocitoyenne

Selon les résultats de l'autopsie pratiquée sur Kenzo, né le 13 avril 2015, l'enfant est mort de "coups mortels portés au thorax qui ont entraîné une hémorragie importante ayant provoqué rapidement la mort". La mère s'est dite incapable d'intervenir face à des violences croissantes de la part de son compagnon sur elle-même et le petit garçon. L'homme nie les faits reprochés et rejette la responsabilité de la mort de Kenzo sur son ex-compagne.

Plusieurs personnes et associations se sont portées parties civiles dans cette affaire, dont le père de Kenzo. Teddy Maton encourt le réclusion criminelle à perpétuité et Angélina Seine 20 ans de réclusion criminelle. Le verdict doit être rendu le vendredi 30 octobre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Montpellier Justice Infanticide
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants